Beta Version

Jérusalem : La mission ecclésiastique russe célèbre l’anniversaire de l'archimandrite Alexandre Alisov

Publié le: February 14 Fri, 2020

JERUSALEM – Le 12 février 2020, la mission ecclésiastique russe de Jérusalem a organisé une réception à l’occasion des soixante ans de son responsable, Alexandre Alisov, en fonction depuis cinq ans dans la Ville Sainte. La fête a eu lieu à la résidence de la mission russe, dans le Russian Compound, en présence d’une soixantaine d’invités, parmi lesquels des représentants de nombreuses Eglises de Terre Sainte. Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine, était présent au nom du Patriarcat latin.

 

La mission ecclésiastique russe de Jérusalem a célébré le jeudi 12 février le soixantième anniversaire de son archimandrite, Alexandre Alisov, qui exerce son mandat en Terre Sainte depuis cinq ans. Réunis dans le Russian Compond, les représentants des Eglises locales ont été reçus dans une ambiance très chaleureuse à la résidence de la mission russe, ou un repas leur a été servi en présence de diplomates russes et biélorusses.

Les représentants de la plupart des Eglises de Terre Sainte ont fait le déplacement, parmi lesquels des personnalités venues de la Custodie, du Patriarcat grec orthodoxe ou encore de l’Eglise arménienne. Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine, représentait l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin, lors de cet évènement marqué par l’unité des différentes communautés chrétiennes de Terre Sainte.

Les Sœurs russes du monastère d’Ain Karem ont participé à la fête. Leur chorale, composée de cinq voix a accompagné les festivités tout au long de la réception, dans ce très beau moment œcuménique au cours duquel chaque invité s’est vu remettre un cadeau personnalisé.

La mission russe se développe de plus en plus en Terre sainte. Le Russian Compound, l’un des plus vieux districts de Jérusalem situé dans la partie ouest de la Ville sainte où se déroulait la réception, est un exemple de l’influence croissante qu’exerce l’Eglise russe dans la région. Au cours des deux dernières décennies, la mission y a récupéré plusieurs bâtiments appartenant autrefois à la municipalité.

La Russie ne dispose pas en revanche d’une église propre en Terre Sainte, raison pour laquelle elle est représentée par une mission ecclésiastique, avec à sa tête un archimandrite, dont la fonction est occupée aujourd’hui par Alexandre Alisov.

A la tête des dix structures ecclésiastiques russes en Terre Sainte, M. Alisov est responsable de la cathédrale de la Sainte-Trinité, située dans le Russian Compound. Il gère également sept monastères, dont celui de Ain Karem, celui de Tabitha à Jaffa, celui du prophète Elie à Haïfa, des patriarches à Hébron, de Jache à Jéricho, de Sainte Marie-Madeleine à Magdala ainsi que trois maisons d’hôtes qui accueillent des pèlerins.

Alexandre Alisov est diplômé d’un baccalauréat en théologie à la Faculté de Théologie Orthodoxe de l’université de Presov (Tchécoslovaquie), où il a rédigé une thèse sur « l’explication biblico-exégétique des lettres pastorales de Saint Paul », dont il a offert une copie à tous les invités lors du dîner.  Il a été accueilli comme moine dans le monastère de Danilov à Moscou le 28 mars 1987 et, ordonné prêtre le 7 avril.

En 1997 il a été promu archimandrite du Patriarcat de Moscou, avant d’être nommé, deux ans plus tard, supérieur de la paroisse russe orthodoxe de Beyrouth puis, en 2002, représentant du Patriarcat de Moscou auprès du Patriarcat d’Antioche (Syrie et Liban). En juillet 2015 il est nommé Chef de la « Mission Ecclésiastique Russe de Jérusalem. Alexandre Alisov a également exercé en France comme supérieur de la cathédrale St Nicolas de Nice, ce qui explique sa parfaite maitrise du français.

Geoffroy Poirier-Coutansais