Beta Version

Jérusalem accueille l'esprit du "Dimanche de la Parole de Dieu"

Publié le: January 30 Thu, 2020

 

TERRE SAINTE – Le dimanche 26 janvier 2020, les catholiques du monde entier ont célébré le “Dimanche de la Parole de Dieu”. Une initiative proposée à toute l’Eglise par le Pape François à l’issue du Jubilé de la Miséricorde. Autour de la Parole, nous nous redécouvrons frères et sœurs, et au nom de la Parole, la Semaine pour l’Unité des chrétiens a été célébrée à Jérusalem.

A l’issue du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, le Pape François a demandé qu’un dimanche entier soit consacré à la Parole de Dieu. L’appel du Pape peut être lu dans la Lettre “Misericordia et Misera“, qui clôt le Jubilé ; un dimanche à choisir dans l’année liturgique afin de “renouveler l’engagement en faveur de la diffusion, de la connaissance et de l’apprentissage des Saintes Écritures”.

Cette année, la journée a été célébrée le dimanche 26 janvier : un rendez-vous consacré à la redécouverte de la centralité de la Parole, condition effective pour toute personne se présentant comme un chrétien. Comme l’a rappelé le Pape dans son homélie à Saint-Pierre, connaître la Parole est le meilleur moyen de nous faire prendre conscience “de l’amour gratuit de Dieu pour nous” et de comprendre que “Dieu est venu nous rendre visite en personne, en se faisant homme”.

Le rôle de la Parole de Dieu pour tous les chrétiens est donc fondamental. L’initiative a reçu le soutien appuyé du président de la conférence épiscopale italienne, Mgr le Cardinal Bassetti, dont les paroles remarquables à cet égard ont marqué l’ouverture de la session d’hiver du Conseil épiscopal permanent.

“De la Parole”, écrit le Cardinal Bassetti, “tout disciple vit ; car la Parole croit ; sur la Parole repose la piété, la catéchèse et la foi vécue ; on se redécouvre frères et sœurs, ce qui fait le principal “lieu” où vivre aussi cette Semaine pour l’Unité des chrétiens”.

Dans ce cadre, si enraciné au cœur de l’Église, dans ce parcours de redécouverte de l’Écriture sainte et de son message de vie, s’inscrit la volonté de l’Église de Jérusalem d’aborder la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens.

En écoutant les appels du Pape, notre diocèse a lui aussi adhéré au Dimanche de la Parole de Dieu, et cette adhésion s’est illustrée par une série d’initiatives qui ont impliqué différentes composantes de la Terre Sainte, unies dans la lecture et l’écoute de l’Écriture.

À Jérusalem, le Vicariat Saint-Jacques pour les catholiques hébréophones a organisé une lecture complète du Livre des Proverbes et de la Lettre de Saint-Jacques. Le Vicaire patriarcal, le père Rafic Nahra, a souligné combien la Bible a toujours été importante pour la petite communauté chrétienne de langue hébraïque, “au point que chaque semaine nous nous retrouvons pour lire et étudier ensemble la Parole de Dieu”.

Comme l’a souligné le diacre Lorenzo Ravasini, membre de la Petite Famille de la Visitation, cette occasion a permis à chacun de lire les passages de l’Écriture dans sa propre langue, de sorte que, dans cette diversité linguistique est né, avec de l’avance, une Pentecôte où la Parole unique du Seigneur a résonné.

Sur le Mont des Oliviers, les Bénédictines ont lu l’Évangile de Marc et les Carmélites ont lu l’Apocalypse de Saint Jean, tout comme les Clarisses de Jérusalem, qui ont également ajouté à l’Apocalypse la lecture complète du prophète Zacharie.

Au pays de la Bible, bien d’autres réalités ont accueilli l’appel du Pape pour ce dimanche de la Parole ; ainsi, les deux communautés contemplatives de Bet Jamal et Dair Rafat des Sœurs de Bethléem, l’Assomption de la Vierge Marie et de Saint Bruno et celle de la Petite Famille de l’Annonciation de Ain Arik se sont ajoutées aux communautés de Jérusalem.

Enfin, à Ein Karem, les sœurs de Notre-Dame de Sion ont lu et médité la première lettre de Saint Paul aux Thessaloniciens.

Filippo De Grazia