La communauté chrétienne de Taybeh se rassemble au profit des personnes âgées pendant le confinement

Par: Saher Kawas / LPJ - Publié le: June 12 Fri, 2020

La communauté chrétienne de Taybeh se rassemble au profit des personnes âgées pendant le confinement Available in the following languages:

TAYBEH, Palestine - Durant la période de confinement et de restrictions à la mobilité que la Palestine a connue ces trois derniers mois en raison de l'épidémie du Coronavirus, un groupe de natifs de Taybeh a défié l'atmosphère de stagnation qui régnait dans son village et a décidé de rendre à sa communauté, notamment aux personnes âgées, ce qu'elle lui avait donné.

L'initiative a été lancée par Marwan Odeh, originaire de Taybeh et assistant cuisinier à la maison de retraite de Beit Afram. Poussé par sa volonté d'améliorer la qualité de vie des personnes âgées sur son lieu de travail, Marwan, aidé de quelques amis, a récolté des fonds destinés à mettre en œuvre deux projets au bénéfice de la maison de retraite : la pose d'une dalle de béton à l'entrée arrière du bâtiment et la plantation de 34 arbres fruitiers dans les jardins de la propriété. Les deux projets ont été mis en œuvre à une période où les activités quotidiennes étaient interrompues en raison du confinement lié à l'épidémie du coronavirus.

"Ma priorité réside dans les soins et le bien-être des personnes âgées à la maison", a déclaré Marwan Odeh, qui, avec l'aide de ses amis de Taybeh, de Jérusalem et d'Ukraine, a pu récolter 15 000 shekels (3826 euros) pour la réalisation des projets. "Avec l'aide de Dieu, je suis prêt à faire tout ce dont je suis capable pour le bien-être des résidents âgés" a-t-il affirmé.

S'agissant du premier projet, la pose de la dalle de béton a permis de créer plus d'espace à l'entrée arrière du foyer. Au fil des ans, le marc du moulin à huile était stocké dans une zone adjacente à la maison, ce qui dégageait une odeur désagréable, surtout en été, et obligeait les résidents à rester à l'intérieur tout le temps avec les fenêtres et les portes fermées. Aujourd'hui, une partie de la dalle de béton est utilisée comme nouvel espace de stockage du marc, laissant l'ancien espace vide pour les résidents.

La maison de retraite s’est vu également offert 34 arbres fruitiers, qui ont été plantés sur une surface d'environ 500 mètres carrés de son terrain. L'idée est née lorsqu'un parent de Marwan a exprimé le souhait de faire un don à la maison, en mémoire de son père et de sa sœur décédés. "Au lieu de dépenser l'argent pour une fête ou une excursion", a déclaré Marwan, "je lui ai suggéré quelque chose qui pourrait devenir un investissement sur de nombreuses années. C'est de là qu'est venue l'idée de planter des arbres".

Le coût des deux projets s'est élevé à 15 000 shekels. Une somme qui a été payée grâce aux dons récoltés et qui n'a donc entraîné aucun frais pour le Patriarcat latin de Jérusalem qui entretient et administre le lieu.

La maison de retraite de Beit Afram a été établie en 2005 par le Patriarcat latin. Sa mission est d'offrir un environnement sain aux personnes âgées par le biais de son assistance en matière de santé. Administrée par le Patriarcat, la maison est supervisée par la Communauté Filhos de Maria depuis 2011. À la mi-août 2020, le foyer sera remis aux Sœurs du Verbe incarné.