Beta Version

Le Patriarcat latin présente ses vœux de Noël au Patriarcat arménien de Jérusalem

Publié le: January 21 Tue, 2020

Le Patriarcat latin présente ses vœux de Noël au Patriarcat arménien de Jérusalem Available in the following languages:

JERUSALEM – Le 21 janvier 2020, à l’occasion du Noël orthodoxe arménien, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin, s’est rendu au Patriarcat arménien afin de présenter ses vœux aux autorités religieuses. Accompagné de plusieurs prêtres du Patriarcat latin, il a été reçu par le Patriarche Nourhan Ier Manougian.  

Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin, a été reçu chaleureusement par le Patriarche  Nourhan Ier Manougian ce jeudi 21 janvier, alors qu’il venait présenter ses traditionnels vœux de Noël au Patriarcat arménien. Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine, était également présent.

Après avoir salué les représentants des différentes Eglises venues pour l’occasion, c’est sur un passage de la Stichera de la naissance du Seigneur, par Saint Jean Damascène, que l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin a choisi d’ouvrir son allocution.

Mgr Pizzaballa a ensuite dressé un parallèle entre les prêtres et les bergers de Beit Sahour, ces derniers étant les premiers à avoir reçu le message de l’arrivée de Jesus. « La plupart d’entre nous, sommes aussi des bergers (…) nos fidèles attendent aussi leur nourriture spirituelle de leurs pasteurs, de nous. » a-t-il dit. Il a ainsi rappelé le devoir des pasteurs d’être des témoins de la foi, de la même façon que les bergers « ont reçu la grâce et ont été de joyeux témoins du Sauveur vivant ». L’Administrateur Apostolique a poursuivi son allocution en soulignant la nécessité pour les différentes Eglises de Terre Sainte de poursuivre leur coopération, priant pour que celle-ci se déroule dans l’harmonie et la coopération « au profit de toutes nos communautés respectives, les fidèles de nos églises, qui aspirent à notre aide dans leurs multiples difficultés ».

S’exprimant dans la foulée, Nourhan Ier Manougian a évoqué pour sa part un « monde sérieusement divisé, plein de contradictions », insistant sur l’importance de prier pour la paix, tout spécialement pour les chrétiens du Moyen-Orient.

Plusieurs Eglises étaient représentées pour l’occasion, parmi lesquelles les Eglises copte, grecque-catholique, mais aussi anglicane.

Geoffroy Poirier-Coutansais