Beta Version

Le Patriarcat latin présente ses vœux de Noël au Patriarcat grec-orthodoxe

Published: January 09 Thu, 2020

JERUSALEM – Le 9 janvier 2020, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin, s’est rendu au Patriarcat grec-orthodoxe afin de présenter ses vœux de Noël. Accompagné de plusieurs évêques des différentes églises, il a été reçu par le Patriarche grec-orthodoxe Théophile III.

Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin, a été reçu chaleureusement par le Patriarche Théophile III, ce jeudi 9 janvier, alors qu’il venait présenter ses traditionnels vœux de Noël au Patriarcat grec-orthodoxe.

Après avoir salué tour à tour les représentants des différentes Eglises, pour la plupart orientales, venues pour l’occasion, c’est sur un passage de la célèbre Homélie de Noël de Saint Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople et l’un des Pères de l’Église grecque que l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin a choisi d’ouvrir son allocution.

Mgr Pizzaballa a ensuite rappelé les multiples défis qui ont jalonné l’année qui vient de s’écouler, mentionnant, entre autres « notre droit d’être ici en tant que citoyens à part entière et égaux ». Il est revenu également sur la nécessité de préserver le caractère chrétien de la ville « comme l’un des éléments constitutifs de sa configuration universelle ». La possibilité de prier publiquement dans la ville, la bienveillance à l’égard des institutions chrétiennes (écoles, hôpitaux, etc.), la préservation des liens naturels entre les chrétiens de Jérusalem et leurs frères de Terre Sainte et la sauvegarde du statu quo ont été cités tour à tour comme autant d’éléments constitutifs de ce caractère chrétien, qui doivent rester visibles et publics.

S’exprimant dans la foulée, Théophile III a insisté sur la portée de cette visite de l’Eglise latine. « Bien plus qu’un banal évènement de courtoisie » a-t-il dit, cette visite permet de « montrer au monde que nous servons la fraternité chrétienne, en même temps que nous nous mettons au service de la vie des communautés chrétiennes de Terre Sainte ».

Le patriarche a rappelé les réussites issues de la coopération entre les différentes Eglises locales, citant en exemple l’entretien et la rénovation des lieux saints, notamment l’église du Saint-Sépulcre. A cet égard il a souligné l’importance de continuer à faire vivre ces lieux, rappelant le danger qui serait de les voir se transformer en lieux purement touristiques : « c’est grâce à notre présence ici et à notre travail que les communautés font le choix de rester, permettant ainsi à ces lieux saints de vivre et de ne pas devenir de simples reliques du passé à destination des touristes ».

Des représentants de différentes Eglises de Terre Sainte (coptes, anglicans) ont ensuite pris la parole pour exprimer leurs vœux au Patriarche Théophile III et à la communauté grecque-orthodoxe.

Geoffroy Poirier-Coutansais