Beta Version

Les membres du Vicariat pour les Migrants et les demandeurs d’asile se réunissent au Patriarcat latin

Publié le: December 07 Fri, 2018

Les membres du Vicariat pour les Migrants et les demandeurs d’asile se réunissent au Patriarcat latin Available in the following languages:

JERUSALEM – Mardi 4 décembre, les agents pastoraux du Vicariat pour les migrants et les demandeurs d’asile se sont réunis au Patriarcat latin. La réunion, qui a duré environ deux heures, s’est révélée très fructueuse et a permis d’échanger des nouvelles, d’informer sur les projets et de découvrir les initiatives au service des migrants d’autres organismes.

Le Vicariat pour migrants et demandeurs d’asile est un jeune organisme, créé le 20 mai dernier, jour de la Pentecôte, a remplacé la Coordination de la pastorale des migrants. Ce Vicariat, dirigé par le Père Rafic Nahra, accompagne dans leur vie de foi les migrants et de demandeurs d’asile installés en Israël et tente d’offrir à ces populations bien souvent en difficulté des services pour faciliter leur insertion dans la population israélienne. Le Vicariat accueille des communautés très différentes qui ne partagent pas la même langue et parfois les mêmes habitudes de vie : philippins, indiens, soudanais, roumains, polonais, latino-américains, catholiques de rite Geez (érythréens et éthiopiens), sri-lankais et africains francophones.

Ces réunions trimestrielles rassemblent les aumôniers et animateurs de chacune de ces communautés et sont l’occasion d’un partage aux autres des différents événements et expériences qui se sont déroulés les derniers mois. Pour le vicaire patriarcal, le Père Rafic, qui représente dans cette mission l’Administrateur Apostolique c’est l’occasion de faire se rencontrer les différents acteurs de cette pastorale et de faire se conjuguer les efforts pour affiner l’organisation et les objectifs de ce nouveau Vicariat.

Parmi ces agents et aumôniers, on retrouve de nombreux religieux et consacrés : Franciscains, Sœurs de Saint Paul de Chartres, Sœur Comboniennes, Sœurs de la Présentation de la Vierge Marie, Sœurs du Perpétuel Secours, Sœurs et religieux salésiens, Passionnistes, prêtres diocésains…

« Chaque fois que nous nous rencontrons, explique le Vicaire patriarcal, le père Rafic Nahra, nous invitons une personne qui vient nous présenter une activité ou un programme en relation avec le service aux migrants et demandeurs d’asile. Cela permet d’enrichir nos connaissances sur les différents moyens d’aider les fidèles que nous accompagnons. » Mardi dernier, place a été faite à la CIMI, le Centre pour la migration internationale et l’intégration qui est une organisation indépendante à but non lucratif ayant pour vocation d’aider Israël à faire face à ses défis en matière de migration. Marina Fedosina, responsable du programme AVRR (Assisted Voluntary Return & Reintegration) que la CIMI propose en partenariat avec l’Organisation internationale pour la migration a présenté les aides (matérielles, logistiques et juridiques) et l’accompagnement apportés aux migrants qui, pour diverses raisons, souhaitent retourner dans leur pays d’origine, mais ne sont pas capables de le faire ou ne savent pas comment s’orienter.

La CIMI les aide sur le plan administratif à rassembler tous les documents nécessaires au rapatriement, à leur fournir les billets et les accompagne une fois arrivés à destination, par un soutien matériel dans la recherche d’un emploi et par un suivi leur permettant de retrouver en confiance en eux dans cette nouvelle étape de leur vie.

La réunion s’est achevée par les habituelles annonces et la planification de la prochaine réunion des agents du Vicariat.

Filippo De Grazia