Beta Version

Une nouvelle école de cuisine à Ramallah

Published: April 26 Wed, 2017

RAMALLAH – A la rentrée prochaine, l’école Al Ahliyyah de la paroisse latine de la Sainte Famille ouvrira une nouvelle formation de cuisine. Conçu pour les 16-18 ans, cet établissement souhaite offrir de nouveaux débouchés professionnels aux jeunes de Palestine. La province du Hainaut, en Belgique, liée depuis longtemps à la région, s’est engagée à soutenir ce projet du Patriarcat latin, orchestré par le Bureau de Développement des Projets.

Un futur partenariat entre l’école gastronomique et la Province du Hainaut

Ce mercredi 12 avril 2017, Serge Hustache, Président du Collège provincial du Hainaut, David Bricoult, Directeur du Service de la Coopération internationale ainsi qu’une délégation des différents partis politiques de la Province du Hainaut sont venus spécialement de Belgique pour visiter la future école de cuisine de Ramallah. A l’initiative du père Ibrahim Shomali, directeur de l’école de la paroisse de la Sainte Famille, cette formation  enseignera la cuisine à des jeunes lycéens qui n’en n’ont pas les moyens. La nouvelle école compte vivre au travers d’un restaurant haut de gamme, installé dans une salle spacieuse attenante à l’école. Touristes et locaux pourront profiter des mets délicieux cuisinés par les élèves. « Ici, à Ramallah, il manquait ce type de formation, très complémentaire par rapport à l’offre existante. Après ces deux années, les élèves pourront rejoindre l’université de Bethléem qui enseigne aussi  la cuisine ».  L’école qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine a déjà obtenu l’accréditation du gouvernement palestinien qui voit en elle une très belle initiative pour  mettre en valeur le patrimoine culinaire de la région. Cuisine, restaurant, plans de travail ; la majorité des travaux a  déjà été effectuée. Pour accueillir ses nouveaux élèves, le père Shomali n’attend plus que le matériel très spécifique nécessaire à l’apprentissage de la cuisine.

La cuisine palestinienne ou le goût du vivre ensemble

Si la haute gastronomie est capitale,  la nouvelle école se distingue par sa volonté de transmettre aux jeunes un héritage palestinien. Différentes formules seront envisagées : en plus des cours réguliers délivrés aux apprentis cuisiniers, l’école donnera un cours hebdomadaire pour tous les élèves de la Sainte Famille, des petites classes jusqu’au lycée,  afin de les sensibiliser aux fondements de la cuisine. « L’un des objectifs de cette formation est aussi de continuer à favoriser le dialogue entre chrétiens et musulmans, l’un des piliers de l’école. » rajoute le père Shomali. « De nombreux parents d’élèves scolarisent leurs enfants ici pour l’éducation au vivre-ensemble, spécifique à  l’établissement ». Dans cette région où les chrétiens ne représentent que 2% de la population, l’Eglise joue un rôle social et éducatif majeur. A long-terme, la nouvelle école compte également vendre des mets plus simples, accessibles à tous les élèves, et préparer des repas en lien avec la Société St Vincent de Paul afin de les offrir aux plus pauvres.  La Province de Hainaut , qui soutient de nombreuses initiatives dans le domaine social, de l’éducation et de la formation en Palestine , s’inscrira dans le projet à travers le soutien financier de  Wallonie-Bruxelles International notamment, l’objectif étant de créer un lien pérenne entre les deux régions. Afin de fournir la meilleure éducation, des projets de partenariats se construisent en vue de faire venir des professeurs renommés et créer des échanges entre élèves, ce partenariat devrait voir le jour bientôt avec les écoles hôtelières du Hainaut. Un soutien de taille qui devrait donner au nouvel établissement de Ramallah une dimension internationale.

Claire Guigou

Photos : © Patriarcat latin de Jérusalem