arالعربية

NAZARETH – Un groupe de fiancés de Nazareth a assisté, juste avant la Semaine Sainte, à une rencontre avec Mgr Marcuzzo, Vicaire patriarcal en Israël, dans le cadre de leur préparation au mariage. L’évêque est revenu avec eux sur la « Théologie du mariage ».

Tous connaissent les dérives que peut encourir la famille moderne. Tous connaissent aussi les efforts entrepris par l’Eglise pour préparer sérieusement les fiancés, soulignés notamment lors des récents Synodes des Evêques sur la famille et à travers l’exhortation du pape François, Amoris Laetitia.

Pour la préparation au mariage, l’exhortation papale encourage vivement les cours de formation. Ce n’est pas une nouveauté pour l’Eglise de Terre Sainte qui déjà avec le Synode Pastoral Diocésain avait rendu cette formation obligatoire. Maintenant c’est une activité pastorale pratiquée presque dans toutes les paroisses catholiques.

La meilleure saison pour cette formation s’étend souvent de Noël à Pâques, avec une moyenne de douze rencontres. A l’approche de la belle saison, et donc des mariages, cette formation bat son plein autour de Pâques.

C’est ainsi que Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, juste avant la Semaine sainte, a tenu une rencontre à un groupe de fiancés de Nazareth sur la « Théologie du mariage », les paroles de saint Jean Paul II : « Le mariage, et donc la famille, est le sanctuaire de l’amour et de la vie ». Il a insisté sur l’aspect sacré et sanctifiant du mariage et de la famille, en donnant des exemples modernes de fidèles mariés, ou même de couples, que l’Eglise a béatifiés et canonisés, comme Ste Gianna Beretta Molla, le B. Frédéric Ozanam et les saints époux Martin, parents de Ste Thérèse, et beaucoup d’autres.

L’éventail des thèmes traités est, bien sûr, très varié : il va des aspects moraux et canoniques, jusqu’aux aspects théologiques, canoniques et spirituels, en passant par les questions économiques, éducatives et même psychologiques. Les conférenciers sont très diversifiés aussi, avec une majorité de laïcs et de couples.

Le père Amjad Sabbara, qui coordonne ces cours à Nazareth, se montre satisfait de la fidèle adhésion des fiancés à ces rencontres. « Déjà 47 couple en préparation au mariage se sont inscrits à Nazareth pour cette année 2017 – a-t-il affirmé avec joie – Tous ont suivi les cours presque intégralement et, ce qui est peut-être le côté le plus remarquable, avec grand intérêt. Ce qui m’a positivement étonné, ce sont les conférences économiques sur la famille. Ce qui est significatif de certains problèmes de notre société ».

De notre correspondant de Galilée.

Photos d’A. K.

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X