stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Lettre au Chemin Néocathéchuménal en Terre Sainte

Frères et sœurs du  Chemin Néocathéchuménal.
1. La Paix et l’amour de Notre Seigneur Jésus-Christ soient toujours avec vous. Nous, les Ordinaires Catholiques de Terre Sainte, nous vous adressons cette lettre au début du Carême, dans le cadre de notre Plan Pastoral commun pour cette année, qui a pour thème la catéchèse et l’éducation religieuse dans la paroisse. 

Frères et Sœurs du Chemin, vous êtes les bienvenus dans nos diocèses. Nous remercions le Seigneur pour la grâce qu’il vous a accordée et pour le charisme que le Saint Esprit répand dans l’Eglise à travers votre ministère de formation post-baptismale. Nous sommes bien reconnaissants pour votre présence dans certaines de nos paroisses, pour prêcher la Parole de Dieu et aider nos fidèles à approfondir leur foi et affermir leur enracinement dans leur Eglise locale, dans « une synthèse de prédication kérygmatique, changement de vie et liturgie » (Statuts, Art. 8). 

Suite à la lettre que vous a adressée le Saint-Père, le Pape Benoît XVI, le 12.1.2006, et celle de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 1.12.2005, nous vous demandons de vous placer au cœur de la paroisse dans laquelle vous annoncez la Parole, et de ne pas rester un groupe à part. Nous voulons que vous puissiez dire avec St Paul : “Je me suis fait l’esclave de tous afin de gagner le plus grand nombre” ( 1Co 9,19).

Le principe auquel nous devons rester fidèles tous ensemble dans notre action pastorale est le suivant: « une paroisse et une Eucharistie ». C’est pourquoi votre premier devoir, pour aider nos fidèles dans la croissance de leur foi, est de les enraciner dans leurs paroisses et dans leurs traditions liturgiques dans lesquelles ils ont grandi de génération en génération.

En Orient, nous tenons à notre liturgie et à nos traditions et c’est la liturgie qui a beaucoup contribué à sauver le christianisme, dans nos pays, tout au long de l’histoire. Le rite est comme une carte d’identité et non seulement une manière de prier parmi d’autres. Nous vous prions d’avoir la charité de comprendre et de respecter l’attachement de nos fidèles à leurs propres liturgies.

2. L’Eucharistie est le sacrement d’unité dans la paroisse et non de fractionnement. Que les célébrations Eucharistiques dans les paroisses, dans tous nos rites orientaux, et dans le rite latin, soient toujours présidées par le curé ou, dans le cas du rite latin, en plein accord avec lui. Célébrez l’Eucharistie avec la paroisse et à la manière de l’Eglise locale. « Là où est l’évêque là est l’Eucharistie », a dit Saint Ignace d’Antioche. Enseignez aux fidèles l’amour de leurs traditions liturgiques et mettez votre charisme au service de l’unité.

3. Nous vous demandons en outre de vous mettre sérieusement à l’étude de la langue et de la culture des gens : c’est là un signe de respect pour eux et un instrument de compréhension de leur âme et de leur histoire dans le contexte de la Terre Sainte : pluralisme religieux, culturel et national. De plus, tous, dans nos pays, Palestine, Israël et Jordanie, sont à la recherche de la paix et de la justice, recherche qui fait partie intégrante de notre vie de chrétiens. Toute prédication devrait guider nos fidèles dans les attitudes concrètes à prendre dans tous les domaines de la vie, y compris celui du conflit qui continue en Palestine : attitude de pardon et d’amour de l’ennemi, d’un côté, et de l’autre, réclamation de tous les droits, surtout la dignité, la liberté et la justice.

Nous vous demandons de prêcher un  Evangile incarné dans la vie, un Evangile qui soit lumière pour tous les aspects de la vie et enracine le fidèle, à la fois, dans le Christ Ressuscité et dans tout son milieu humain, culturel et ecclésial.

Nous demandons à Dieu de vous remplir de sa force et de son amour et de vous accorder la grâce afin de remplir les cœurs des fidèles de son amour et de sa force.

Jérusalem, 25 février 2007.

+ Michel Sabbah, Patriarche Latin de Jérusalem
+ Elias Shakour, Archevêque Grec Melkite Catholique d’Akko, de Haifa,
   de Nazareth et de toute la Galilée
+ George El-Murr, archevêque Grec Melkite Catholique de Philadelphie,
   de Petra et de la Jordanie.
+ Paul Sayyah, Archevêque Maronite de Haifa et de Terre Sainte, et Exarque Patriarcal
   Maronite de Jérusalem, des Territoires Palestiniens et de Jordanie
+ Fouad Twal, Evêque Coadjuteur Latin, Jérusalem
+
Kamal Bathish, Evêque Auxiliaire Latin, Jérusalem
+ Sélim Sayegh, Vicaire Patriarcal Latin pour la Jordanie
+ Giacinto-Boulos Marcuzzo, Vicaire Patriarcal Latin pour Israël
+ Pierre Melki, Exarque Patriarcal Syro-Catholique de Jérusalem, de Terre Sainte
    et de Jordanie
+ George Bakar, Exarque Patriarcal Grec Melkite Catholique  de Jérusalem
 Rafael Minassian, Exarque Patriarcal Arménien Catholique de Jérusalem, de Terre Sainte
    et de Jordanie

 

Home Page