stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Lettre du curé de Gaza, P.Manoel Musallam, le 20 février 2007.

Frères dans le Christ, partout où vous êtes, Paix avec vous tous.
Je suis votre frère, curé à Gaza. Je suis du clergé du Patriarcat Latin de Jérusalem. Je suis de Bir Zeit, région de Ramalla.

Je voudrais partager avec vous notre intervention et notre rôle comme chrétiens dans ces derniers jours troublés et pénibles de Gaza. Le secteur de Gaza compte un million et trois cent mille habitants, et nous y sommes à peine quatre mille chrétiens, en deux paroisses, grecque orthodoxe et catholique latine. Notre paroisse est petite, à peine deux cent personnes. Nous avons cependant deux écoles qui accueillent tout le monde, chrétiens et musulmans, ce qui nous permet une interaction et un dialogue très constructif avec une grande partie de la population chrétienne et musulmane.  

Ces derniers jours, nous avons passé à Gaza des journées très difficile, à cause des luttes fratricides qui ont éclaté entre les deux grands partis politiques palestiniens, Fatah et Hamas. Nous espérons que les accords de Mecca, conclus en ces jours, puissent tenir et mettre fin à ces querelles entre frères. Ce qui nous donnera plus de calme et plus de temps pour mieux réfléchir et prier. Mais je crois aussi que notre action pour la réconciliation en ces jours tourmentés a été agréée par Dieu comme une prière fervente. Après les accords de Mecca nous avons passé des journées calmes sans tir et sans morts.

Durant les deux semaines passées, j’ai lutté pour arrêter la mort à Gaza. J’étais le premier et l’unique à parler de pardon et d’amour. Une première, fois j’ai été invité à parler devant une foule de plus de 4000 personnes, tous musulmans, et j’ai rappelé les paroles de l’Evangile, pour arrêter la haine et la mort. Une deuxième fois, sur la place, face au Parlement Palestinien, j’ai adressé les mêmes paroles de pardon et d’amour à des frères qui s’entretuaient. A mes côtés, se trouvaient le Mufti de Gaza, la plus haute autorité religieuse musulmane, le ministre de l’Education de Hamas, le Grand Juge (Qadi-l Qudat) et d’autres personnalités. Chacun d’eux prit la parole à tour de rôle. Les discours terminés, un vieillard monte sur la scène, me prend fortement par le bras, et criant face à la foule, dit : « Vous êtes tous des menteurs. Seul ce chrétien dit la vérité ». Puis il m’a embrassé sur le front et a imploré les bénédictions de Dieu sur moi. A la TV Palestinienne, j’ai été invite pour parler de réconciliation et de pardon. Le programme était long; il dura deux heures.  Une autre fois, je suis allé, accompagné des personnalités chrétiennes de Gaza, à la mosquée proche de notre église. J’ai adressé la parole aux croyants musulmans dans la mosquée pendant 30 minutes. J’ai parlé sur la situation, sur la question de la Mosquée au Haram As-Sharif à Jérusalem,  et j’ai redit les paroles du Christ dans l’Evangile sur le pardon, l’amour et la réconciliation. Les musulmans présents accueillirent ce discours avec satisfaction et exprimèrent leur admiration par l’expression,  utilisée pour toutes les occasions, d’admiration ou de colère : «Allahu Akbar » (Dieu est Grand). Toujours accompagnés de personnalités chrétiennes de Gaza, nous avons rendu visite au Mufti, au gouverneur de Gaza et à d’autres personnalités civiles et religieuses de la ville.

Actuellement, et suite aux événements passés, que j’espère ne plus revenir, nous sommes en train de travailler pour fonder une nouvelle Association, appelée « Parti Démocratique », qui traitera de tout sauf de politique. Les membres fondateurs me proposèrent d’en être le guide, ce que j’ai accepté. J’y engagerai le plus grand nombre de chrétiens à côté des musulmans de tous les partis politiques, pour que cette nouvelle association soit un signe et un instrument de paix. Demain aura lieu la signature d’un pacte entre tous ceux qui veulent travailler pour la paix. Notre activité couvrira les domaines de l’éducation et des aides sociales aux pauvres.

Priez pour nous, frères, partout où vous êtes. De Gaza, où nous sommes dans une lutte constante pour retrouver la liberté et la dignité humaine, je vous souhaite un temps de carême béni par le Seigneur.

Pendant ce temps de Carême, la paroisse se réunira autour de l’Evangile pour méditer sur l’expérience de Jésus au désert pendant 40 jours. Nous terminerons notre prière et notre jeûne par les festivités pascales, en espérant la joie de la Résurrection à vous tous et à toute la ville de Gaza.
Que Dieu vous bénisse et merci de nouveau pour vos prières et votre présence spirituelle avec nous. Si vous avez la possibilité et le courage, visitez-nous à Gaza, pour nous soutenir dans la vie difficile et tourmentée qui est la part de Gaza et de toute la région.

lecture at "Ashhidaen Mosque" Gaza - 1st February 2007

 

Home Page