stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Le Père Pierre Grech prend sa retraite et se retire en France

« Je vais avoir 80 ans, il est plus que temps de prendre ma retraite. Il n’y a que le pape qui reste à vie ! » Et pourtant. Même s'il a toujours voulu servir dans la discrétion, le Père Pierre Grech était une telle figure du Patriarcat latin qu’on avait oublié qu'il pût partir un jour...
Religieux de la congrégation des Prêtres du Sacré-Coeur de Jésus de Bétharram, le P. Grech a d'abord vécu à Bethléem avec sa communauté, jusqu'au jour où le check-point et ses aléas l’ont contraint à venir vivre au siège du Patriarcat, à Jérusalem.
De nombreux prêtres du diocèse le connaissent bien puisqu’il a été directeur du séminaire patriarcal de Beit Jala de1958 à 1969, poursuivant l’œuvre de ses prédécesseurs et assurant les bases du séminaire actuel.
Puis sa congrégation l'appela à d’autres fonctions. Il en fût notamment Père Général. De retour en Terre Sainte il y a vingt-et-un ans, il assura les fonctions de secrétaire général de l'Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte (A.O.C.T.S.), de la Conférence des évêques latins dans les régions arabes (C.E.L.R.A.) et de la commission des pèlerinages. Il a également été membre de la commission des discussions bilatérales entre le Saint-Siège et l’Etat d’Israël, et surtout assistant général de l’Union des Religieuses, service qu'il affectionnait tout particulièrement.
Lundi 7 avril 2008, au Centre Notre-Dame, le Nonce apostolique Mgr Antonio Franco, le Patriarche Michel Sabbah, le coadjuteur Fouad Twal, plusieurs autres membres de l'Assemblée des ordinaires catholiques de Terre sainte, un grand nombre de religieuses, religieux et laïcs, étaient présents pour lui rendre hommage, lui exprimer leur gratitude et lui témoigner leur affection.
Au nom de l'Eglise universelle, le Nonce apostolique a d'abord décoré le P. Pierre Grech de la croix « Pro Ecclesia et Pontefice », une des plus hautes distinctions accordées par le Pape à ceux qui ont fidèlement servi l'Eglise du Christ. Puis Sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah l'a remercié chaleureusement pour son soutien sans faille et le travail qu'il a accompli dans le diocèse. Sur le ton de l'humour, il lui a rendu ce bel hommage : « L’Evangile dit : Jésus est passé en faisant le bien. Vous êtes passé en faisant le bien. Jésus est retourné chez son Père. Vous retournez à Lourdes. »
Après le mot de Mgr Elias Chakour, le père Suleiman Samandar, prêtre du Patriarcat latin qui fut séminariste en même temps que le père Grech, ajouta lui aussi quelques mots de témoignage fraternel.
Le Père Grech, très ému, remercia toutes les personnes présentes, rappelant notamment que « si l’Eglise de Jérusalem doit avoir une caractéristique, c’est bien celle de vivre l’Evangile ensemble. » Et de conclure par ces mots : « J’avais un supérieur qui disait toujours, il faut savoir partir, et partir sur la pointe des pieds. »
Le Père Grech s’en va, et il manque déjà au diocèse patriarcal de Jérusalem.
Au revoir, Abuna Grech, et encore merci!

 

Home Page