stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Eminence Cardinal John Patrick Foley, Grand-Maître de l'Ordre du Saint-Sépulcre,
Excellence Mgr Antonio Franco, nonce et délégué apostolique,
Excellences Mgr Selim Sayegh, Giacinto-Boulos Marcuzzo et Kamal Bathish,
Excellence Mgr Camillo Ballin, représentant de notre Conférence des évêques latins dans les régions arabes,
Chers frères Archevêques et Evêques des Eglises de Jérusalem,
Chers Confrères dans l'épiscopat,
Très Révérend Père Pierbattista Pizzaballa, OFM, Custode de Terre Sainte,
Messieurs les Consuls généraux,
Révérends Pères, Religieux et Religieuses,
Chers Frères et Soeurs,
Chers Amis,
Je voudrais tout d'abord remercier S.E. Mgr Selim Sayegh qui, au nom du Patriarcat Latin de Jérusalem, m’a promis la prière et la communion fraternelle. Mes remerciements vont aussi au P. Pierbattista Pizzaballa, OFM, Custode de Terre Sainte, qui m'a si bien accueilli à l’entrée du Saint-Sépulcre.
Aujourd'hui, après presque trois années d'attente et de préparation, je reçois de la Sainte Eglise la charge de guider notre bien-aimé Patriarcat latin de Jérusalem, "Mère des Eglises". J'hérite à la fois des défis à relever et des nombreux problèmes, internes ou externes, accumulés. Je suis rempli de confiance car je sais que je ne suis pas seul : je m'appuie sur la grâce de Dieu qui "n'a pas été vaine en moi" (1 Co 15, 10) et sur la puissance du Sauveur qui "se déploie dans ma faiblesse" (2 Co 12, 9).
Chers Frères et Sœurs !
Nous sommes passés devant le Golgotha et la pierre de l’Onction, avant d’arriver au lieu de la Résurrection.
Avant nous, le Seigneur a connu les drames humains les plus durs et goûté les plus amères souffrances : privation, injustice, solitude et agonie. Il a marché dans les rues étroites de Jérusalem portant sa croix, tombant plusieurs fois, se relevant toujours, jusqu’à la mort. Il s’est laissé ensevelir en terre et fouler aux pieds, comme le grain de blé que l'on sème et qui meurt.
Nous aussi, en tant que peuple, Eglise et individus, nous savons quelles croix, quels défis et quelles difficultés nous attendent. Nous savons d’avance qu'il y aura des chutes et des coups durs.
Ta mort, Seigneur, continue à se réaliser en nous et en chaque personne qui souffre, qui est persécutée, qui a peur ou qui est errante.
Notre peuple de Terre Sainte, comme tous les peuples du Moyen Orient, ne cesse de gémir et de souffrir en attendant l’heure de sa libération, l’heure de sa résurrection, car son chemin de croix dure encore et encore.
Cependant, de même qu'est courte la distance du Golgotha au Tombeau vide, de même nous savons qu'est courte la distance de la mort à la Résurrection. C’est pourquoi il n’y a pas de raison d’avoir peur.
Ma confiance se nourrit également de toutes les richesses spirituelles, humaines et ecclésiales de ce diocèse, dont les plus éminentes sont :
   - La présence de nombreux Ordres religieux et congrégations qui nous soutiennent de leurs prières, nous enrichissent de leurs charismes respectifs et nous font le don de leur amour fraternel, de leur amitié, de leurs services et de leurs talents, à commencer par l'Ordre de saint François d'Assise, gardien de la Terre Sainte depuis le 14ème siècle ;
- La présence de nombreux amis, d'où qu'ils viennent - et parfois de très loin -, dans le cœur desquels la Terre Sainte et le Patriarcat latin occupent la première place ;
- La présence de nombreux amants de cette Eglise de Dieu, de toutes confessions et dénominations ;
- La présence à mes côtés de mes confrères prêtres du Patriarcat latin, remplis de zèle apostolique, d'amour fraternel et de sollicitude pastorale, et ce depuis la restauration de notre Patriarcat en 1847.
"Mon Dieu, ta grâce me suffit."  "En ton nom je jette le filet."
D’ici, par la grâce du Ressuscité :
- Nous lançons un appel aux Chefs des Nations en conflit - et toutes sont chères à notre cœur : "Ayez crainte de Dieu et pitié de vos peuple, de leur jeunes, de leurs enfants et de leurs anciens. Ayez le courage de trouver les solutions justes, afin que nous vivions tous en paix et en sécurité."
- Nous lançons un appel à la Communauté internationale pour que, mue par le sens de la responsabilité, le courage et la justice, elle aide les populations de la région à prendre des décisions justes. Nous sommes sûrs que la Paix est possible, que la Justice est possible, que la Confiance réciproque est possible.
- Nous lançons un appel aux fidèles des trois religions monothéistes et des diverses confessions chrétiennes de cette ville sainte : "Continuons à approfondir notre dialogue, à renforcer notre solidarité dans la charité et à poursuivre nos rencontres dans cet esprit." 
"Il est ressuscité comme il l’avait annoncé."
Le dernier mot de notre histoire ne sera pas laissé à la haine, aux séparations et à la violence. La joie d’aujourd’hui ravive en nous la grande espérance du matin de Pâques : - Le Christ est ressuscité et il a triomphé! L’amour est le plus fort!
Ressuscités avec le Christ, nous nous mettons en marche.
Avec le Christ, nous œuvrons pour un monde fondé sur la justice, la paix et la sécurité.
Que la Vierge Marie, qui a accompagné son fils sur le chemin de la souffrance et de la mort, collaborant à son plan de salut, nous accompagne dans notre mission. Amen

+ Fouad Twal Patriarche latin de Jérusalem 

Cathédrale - Saint-Sépulcre, le 22 Juin 2008

 

Home Page