stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Photos téléchargeables

C'est dans une église de Gethsémani archi-comble que Sa Béatitude Michel Sabbah a présidé sa dernière messe comme Patriarche latin de Jérusalem, et a transmis la crosse épiscopale à son successeur, Sa Béatitude Fouad Twal, dont la nomination a été officiellement publiée par le Saint-Père Benoît XVI ce même jour à midi. Du début à la fin, la célébration a été marquée par l'émotion, l'action de grâce et la joie.

Dès son entrée dans l'église, les fidèles de l'Eglise latine de Jérusalem ont chaleureusement applaudi celui qui a été leur Patriarche pendant vingt ans. La Parole de Dieu a exprimé mieux que nulle autre les sentiments qui devaient habiter le coeur de Sa Béatitude Michel Sabbah au moment de remettre sa charge. La première lecture, tirée du livre d'Isaïe, reprenait la devise sous le signe de laquelle il avait voulu placer son ministère patriarcal : "Dans la beauté de la paix" ; la seconde faisait résoner le beau mot de saint Paul, repris par le Patriarche Michel dans sa dernière lettre pastorale : "Le moment de mon départ est venu. J'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi" ; dans l'Evangile enfin, Jésus remet sa mission entre les mains de son Père avec ces paroles : "J'ai achevé l'œuvre que tu m'as donné de faire" (Jn 17, 4).

Après la proclamation de l'Evangile, S.E. Mgr Antonio Franco, nonce apostolique, a lu en français la lettre du Saint-Père Benoît XVI au Patriarche Michel. Dans son homélie, prononcée en arabe puis en français, le Patriarche émérite a d'abord félicité son successeur, Sa béatitude Fouad Twal, puis salué et remercié toutes les personnes présentes, notamment les fidèles du diocèse patriarcal de Jérusalem. Il a rendu grâce à Dieu et repris les principaux thèmes développés tout au long de son ministère patriarcal : la vocation exigeante et irremplaçable du chrétien, spécialement en Terre Sainte ; la nécessité de continuer à lutter pour la justice et la paix sur cette terre ; l'amour de Dieu pour tous ses enfants, quelle que soit leur nationalité et leur religion ; l'exemple de la première communauté chrétienne de Jérusalem.

A la fin de son homélie, le Cardinal Foley, plusieurs membres de la famille Sabbah, puis toute l'assemblée se sont levés pour applaudir le Patriarche émérite et le remercier. L'émotion et la gratitude étaient palpables... Lors de la prière eucharistique, le Patriarche émérite a lui-même prononcé l'oraison où pour la première fois était invoquée la bénédiction de Dieu sur le nouveau Pasteur du diocèse de Jérusalem, "notre patriarche Fouad Twal".

Mais la transmission s'est manifestée de manière plus forte encore lorsque, après la bénédiction finale, le Patriarche émérite et le nouveau Patriarche se sont donné l'accolade, le premier transmettant au second la crosse du Pasteur, sous les applaudissements enthousiastes de toute l'assemblée... Le Patriarche Fouad a alors prononcé un discours dans lequel il a d'abord remercié le Patriarche émérite Michel pour ses vingt années de service pastoral du diocèse, l'assurant de sa prière et de celles de toute l'Eglise de Jérusalem.

Il a ensuite, d'une voix forte et joyeuse, donné rendez-vous à toute l'assemblée le lendemain au Saint-Sépulcre, devant le tombeau vide, pour entendre le cri de triomphe des Disciples : "Le Seigneur est Ressuscité ! Alléluia ! Il nous précède et nous attend en Galilée."

 

Home Page