stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Chers amis prêtres,

À l'occasion de la fête de Saint Jean Marie Vianney, le Curé d'Ars, le 4 août prochain, je vous salue cordialement, de tout cœur, et vous envoie ce message fraternel.

L'Église aujourd'hui sait qu'existe une urgence missionnaire, non seulement « ad gentes », mais aussi dans les régions et les milieux dans lesquels depuis des siècles la foi chrétienne a été prêchée, implantée, et où les communautés chrétiennes se sont établies. Il s'agit de la mission, ou de l'évangélisation missionnaire, au sein du troupeau lui-même ; elle a pour destinataires ceux que nous avons baptisés mais que, pour diverses raisons, nous n'avons pas réussi à évangéliser suffisamment, ou ceux qui ont perdu leur première ferveur et se sont éloignés. La culture postmoderne de la société contemporaine - une culture relativiste, sécularisée, agnostique et laïciste - exerce une forte action d'érosion de la foi religieuse de beaucoup.

L'Église est par nature missionnaire. « Le semeur est sorti semer » (Mt 13,3), dit Jésus. Il ne se limite pas à jeter la semence par la fenêtre, mais il sort de la maison. L'Église sait qu'elle ne peut rester inerte ni se limiter à accueillir et évangéliser ceux qui la cherchent, dans ses églises et ses communautés. Il faut se lever et aller là où résident les personnes et les familles, où ils vivent et travaillent. Aller vers tous : vers les entreprises, les organisations, les institutions et les divers milieux de la société humaine. À cette mission tous les membres de la communauté ecclésiale sont appelés : pasteurs, religieux et laïcs.

Par ailleurs, l'Église reconnaît que les prêtres sont la grande force propulsive de la vie quotidienne des communautés locales. Quand les prêtres se remuent, l'Église se bouge. S'il n'en était pas ainsi, il serait très difficile de réaliser la mission.

Vous, chers frères prêtres, vous êtes la grande richesse, le dynamisme, l'inspiration pastorale et missionnaire, au milieu des gens, là où vivent, en communautés, nos baptisés. Sans votre décision déterminante de « gagner au large » (« Duc in altum ») pour la pêche à laquelle le Seigneur nous convoque, il ne se passera que peu ou rien dans le domaine de cette mission urgente, tant « ad gentes » que dans les territoires d'ancienne évangélisation. Mais l'Église est certaine de pouvoir compter sur vous, parce qu'elle sait, et elle reconnaît explicitement, que l'énorme majorité des prêtres - malgré les faiblesses et les limites humaines que nous avons tous - sont des prêtres dignes, qui donnent chaque jour leur vie au Règne de Dieu, qui aiment Jésus-Christ et le peuple qui leur est confié ; qu'ils sont des prêtres qui se sanctifient dans l'exercice continuel de leur ministère, qui persévèrent jusqu'à la fin de la moisson du Seigneur. Une petite fraction des prêtres a gravement dévié. L'Église cherche à réparer le mal qu'ils ont accompli. Mais d'autre part elle se réjouit et elle est fière de l'immense majorité de ses prêtres, qui sont bons et méritent la louange au plus haut point.

En cette année Saint Paul et en attendant le Synode des Évêques sur la Parole de Dieu, qui se déroulera à Rome en octobre prochain, nous voulons tous nous disposer à la mission urgente. Que l'Esprit Saint nous illumine, qu'il nous envoie, qu'il nous soutienne, afin que nous puissions aller et annoncer une fois de plus la personne de Jésus-Christ mort et ressuscité, et son règne !

Je vous salue de nouveau, chers frères, en restant toujours à votre disposition. Je prie pour vous tous, spécialement ceux qui souffrent, pour les infirmes et pour les plus âgés.

Du Vatican, le 15 juillet 2008

Cardinal Claudio Hummes

Archevêque émérite de Saint Paul

Préfet de la Congrégation pour le Clergé

 

Home Page