stemma logo

Home news
Archives News

 

 

News from the Latin Patriarchate

Monsieur le Directeur,
Chers Professeurs,
Chers Frères et sœurs.

 Etre parmi vous à l’occasion de votre rentrée académique est pour moi un moment de grande joie et de ressourcement dans la foi. En effet, en vous visitant à nouveau, responsables, professeurs, étudiants et amis, j’ai le sentiment d’entrer dans un sanctuaire où croissent et fleurissent, pour nos Eglises, les œuvres de l’esprit et du cœur, et où l’amour pour la science ne connaît pas de frontières...

Votre prestigieuse Ecole - de même que les autres Instituts catholiques de Terre Sainte - ont un rôle important à jouer dans la proclamation, l’explication et l’amour de la Parole  salvifique de Dieu, thème du dernier Synode des Evêques à Rome. Nos Instituts et Ecoles bibliques de Terre Sainte sont un signe de la croissance de l’Eglise en tant qu’ils intègrent dans leurs recherches les réalités et les expériences de la foi en Terre Sainte, et qu'ils aident à les intérioriser. Par les origines très diverses de ceux qui les fréquentent, ils sont également au service de l’Eglise universelle à laquelle ils fournissent un personnel formé à l'étude en profondeur des questions bibliques, et offrent des livres de grande qualité.
Lors de mon intervention devant la XIIe Assemblée Ordinaire du Synode des Evêques à Rome, en présence du Saint Père, j’ai proposé aux Pères synodaux deux choses : organiser de manière plus systématique des pèlerinages en Terre Sainte, d'une part ; envoyer des candidats pour étudier dans nos Ecoles bibliques, en vue de mieux connaître la Parole de Dieu, d'autre part. Les deux propositions ont été adoptées.

Aujourd’hui, pour être performantes, toutes nos communautés mettent l’accent sur la formation de leur personnel sacerdotal, religieux et laïc. Votre Ecole prépare chaque année des pionniers compétents et disponibles pour le Royaume de Dieu. Dans le silence, dans la prière assidue et l’étude méthodique, vous êtes capables de donner de notre Eglise-mère une image rayonnante, conformément à l’exemple de saint Albert le Grand qui illustra par son œuvre admirable l'harmonie du savoir humain, et démontra qu'entre la science et la foi, la vérité et le bien, les dogmes et la sainteté, il n'existe aucune espèce d'opposition, mais au contraire une intime cohésion.

Ici, en cette Terre Sainte, pasteurs, responsables, professeurs et élèves, tous nous sommes appelés à être des prophètes, des hommes et des femmes qui savent éduquer, dénoncer et déranger, mais aussi espérer, aimer et prier, à l’exemple de notre Grand Maître et Seigneur, fils de cette Terre, Jésus-Christ, notre modèle et notre Dieu.

Chers Professeurs de l’Ecole Biblique et Archéologiques Française, je vous salue avec déférence et affection. Chers étudiants, chers amis de l'Ecole Biblique, vous tous qui êtes assidus aux cours et conférences qui se donnent ici, mus par le désir de parfaire votre connaissance et votre amour de Dieu, et de mieux connaître vos racines, le même Jésus qui parcourait hier les rues de cette ville sainte vous regarde aujourd'hui et vous pose l’éternelle question, la question essentielle : “Pour vous, qui suis-je?” Et aussi : “Suis-je présent dans votre Institut, dans vos préoccupations quotidiennes? Suis-je présent dans vos rapports humains?”
“Pour vous, qui suis-je?” Question violente qui change tout, élève le débat interne et externe, et nous invite à préciser nos priorités. Question violente dont la réponse, claire et nette, devient pour tous un moteur puissant, capable de mettre sur orbite notre projet de sainteté et notre préparation intellectuelle, sur une terre saturée de misères et de conflits, mais aussi gorgée de richesses, de sainteté et de mémoire...

Aujourd’hui plus que jamais, pour répondre aux défis que nous pose la complexité de notre situation, chacun doit faire sienne cette prière, extraite du livre de la Sagesse : “J’ai prié et l’intelligence m’a été donnée. J’ai supplié et l’esprit de la Sagesse est venu en moi” (Sg 7, 7-9). Sans la reconnaissance de ses limites, sans la prière d'humble demande à Dieu, l'homme ne peut acquérir la véritable sagesse et la véritable intelligence.

Chers Frères, responsables de l’Ecole Biblique et Archéologique Française en Terre Sainte, l’Eglise de Jérusalem attache du prix à ce que vous êtes et à ce que vous faites. Elle vous fixe un programme des plus audacieux. Elle en est consciente, elle prie pour vous et elle est certaine de ne pas être déçue.

“Que Notre grand Maître et Seigneur vous accorde, à l'école de saint Albert le Grand, à travers vos progrès dans les sciences, de mieux Le connaître et de L'aimer davantage.” Qu'il vous bénisse et bénisse votre mission. Amen

Jérusalem, 15 novembre 2008

 

Home Page