Neuvième Lettre Pastorale Des Patriarches Catholiques d’Orient

Jeunes d’aujourd’hui, Eglise de demain

«Nous vous écrivons, jeunes gens, parce que vous êtes forts et parce que la Parole de Dieu demeure en vous» (1 Jn 2,14)

Noël 2006

Sommaire

INTRODUCTION
1. « Notre lettre, c’est vous, une lettre écrite en nos cœurs » (2 Cor 3,2)
2. Jésus et la Sainte Famille de Nazareth
3. Vous pouvez aimer et transformer votre société
4. Plan de la Lettre

CHAPITRE PREMIER
LE CHRIST ET L’EGLISE
I – LE CHRIST, NOTRE MODELE
5. Jésus est la voie, la vérité et la vie
6. Une nouvelle vision de la vie
II – L’EGLISE ET LES LAICS
7. L’Eglise est le Corps du Christ
8. Identité et mission des laïcs
9. Rôle du laïc dans l’Eglise
10. Le sacerdoce commun de tous les baptisés
11. La marche vers la perfection exige des efforts

CHAPITRE DEUXIEME
LE TEMOIGNAGE CHRETIEN
I- COMMENT TEMOIGNER?
12. La Parole de Dieu
13. Les sacrements et les rites
14. La raison et la foi
15. Les dogmes et l’enseignement de l’Eglise
II – VIVRE LA FOI ET TEMOIGNER
16. Lumière, sel, levain
17. Des jeunes militants pour une vie chrétienne  digne
18. Amour de soi ou don de soi?
19. Apprendre à aimer
III – LA PARTICIPATION A LA VIE PASTORALE
20. L’Eglise compte sur les jeunes
21. L’engagement au service de l’Eglise
22. Les conseils paroissiaux et les conseils pastoraux au niveau diocésain
23. L’importance de la paroisse
24. Les mouvements apostoliques et l’action pastorale
25. Les aumôniers
26. L’action pastorale dans les Eglises du Moyen-Orient
27. Les vocations sacerdotales et religieuses

CHAPITRE TROISIEME
LA MISSION CHRETIENNE
I – PROCLAMATION DE L’EVANGILE
28. Allez dans le monde entier
29. L’annonce et la mission de l’Eglise
30. Les jeunes sont les apôtres de l’évangile
31. Une nouvelle évangélisation
32. Ouvrez vos portes au Christ
II – TEMOIGNER DANS TOUS LES DOMAINES DE LA VIE DE L’EGLISE
33. Pluralisme confessionnel et interreligieux
34. Marche vers l’unité
35. Dialogue
36. Vivre dans le monde arabe
37. Construire la civilisation de la paix et de  l’amour
38. Dialogue entre chrétiens et juifs
III – TEMOIGNER DANS TOUS LES DOMAINES DE LA VIE DE LA SOCIETE
39. La Famille
40. Dangers qui menacent la famille
41. Les pauvres
42. Développement économique
43. Face au sous-développement
44. La Patrie
45. Connaître et servir le pays
46. L’action politique
47. Défendre la liberté et la terre
48. L’émigration
49. La culture
50. Le sport
51. Les moyens de communication et la publicité
52. Conclusion

INTRODUCTION

A tous nos enfants, jeunes gens et jeunes filles, dans nos Eglises d’Orient.

«Notre lettre, c’est vous, une lettre écrite en nos cœurs» (2 Cor 3,2).

1.         Nous vous écrivons «jeunes gens, parce que vous êtes forts et parce que la Parole de Dieu demeure en vous» (1 Jn 2,14). Nous vous adressons cette Lettre Pastorale, pour vous exprimer notre amour de pères et pour vous dire que nous voyons en vous, dans votre courage et dans votre sincérité, la vie et l’avenir de nos Eglises. Nous avons confiance en vous. Nous avons confiance dans le rôle constructif que vous exercez sous la conduite de vos vénérables évêques et de tous vos pasteurs. Vous êtes les témoins du Royaume de Dieu dans nos Eglises et dans nos pays, une région qui a besoin de croyants engagés et courageux pour affirmer la vérité, l’amour, la justice, la paix et la réconciliation.
Pendant que nous vous écrivons cette lettre, au Liban, en Palestine et en Iraq, la personne humaine, image de Dieu, est toujours dans l’épreuve. Elle est traitée, selon des plans politiques préétablis, comme si elle n’avait plus de valeur. Nous vous écrivons pour vous dire, dans ces circonstances difficiles, que vous et nous, nous resterons ensemble témoins de l’amour et de la vérité qui semblent impossibles dans notre région aux yeux de beaucoup parmi les puissants de ce monde.
Cette lettre est le gage de notre décision de marcher avec vous, dans ces circonstances qui secouent l’Orient, afin de continuer, au milieu de la mort et des ruines, de la soif du pouvoir et de la vengeance, à rendre témoignage au Christ et à la vie abondante qu’il est venu apporter à tous. Nous vous écrivons pour vous dire avec Saint Paul: «Notre lettre, c’est vous, une lettre écrite en nos cœurs» (2 Cor 3,2).

Jésus et la Sainte Famille de Nazareth 
2.         Nous vivons dans une région qui a toujours un besoin urgent et insistant de vérité, d’amour et de paix, et des vertus que Jésus est venu nous enseigner. Nous voyons dans vos visages le visage du jeune Jésus de Nazareth, de la jeune Marie, sa mère, et de Joseph l’ouvrier qui a dû lutter pour gagner sa vie. Nous reconnaissons en vous un désir d’héroïsme et une capacité de les imiter et d’être, à la suite de Jésus et à l’exemple de Marie et de Joseph, des apôtres de l’Eglise et des annonciateurs du Royaume. Nous croyons que vous pouvez être les vrais «ambassadeurs du Christ» (cf. 2 Cor 5,20).
Vous et nous, nous sommes l’Eglise, le peuple de Dieu et le peuple des baptisés. Un seul Corps du Christ, une seule communauté, chacun selon sa situation, les circonstances dans lesquelles il se trouve, les talents et les dons qu’il a reçus pour la croissance de tout le Corps. Nous voulons vous parler de la vocation et de la mission que vous-mêmes voulez connaître et accomplir dans le monde arabe. C’est une grande responsabilité que le Christ, Tête du Corps, vous a confiée lorsqu’il vous a remplis de son Esprit Saint, le jour de votre baptême et de votre confirmation, afin d’annoncer le Royaume à vos frères et sœurs pour les aider à trouver le bonheur et à donner un sens à leur vie.
Vous êtes nos collaborateurs et nous croyons que vous êtes à même de porter votre responsabilité dans la famille, la patrie, l’Eglise et le monde. Vous avez les qualités et la disponibilité voulues. Plus que tout autre, vous, les jeunes, vous êtes capables d’inventer, de comprendre, d’agir, d’accomplir et de vous donner. Nous vous adressons cette lettre pour vous assurer de notre désir profond d’avoir avec vous un dialogue, immédiat et sincère, dans lequel nous vous considérions comme de véritables partenaires. Nous voulons vous écouter afin de percevoir l’action de l’Esprit en vous, et vous, de votre côté, vous nous écouterez afin de mieux comprendre notre mission et notre responsabilité. Ainsi, ensemble, nous pourrons faire fructifier les talents que le Seigneur nous a remis.

Vous pouvez aimer et transformer votre société 
3.         Vous avez au plus profond de vous-mêmes de grandes énergies pour aimer et poursuivre de grandes ambitions, si vous savez bien les utiliser. Vous nous deman­dez de vous comprendre, de comprendre vos besoins et vos ambitions, de vous faire confiance et de respecter votre rôle et vos responsabilités, par lesquelles vous pouvez enrichir l’Eglise et le monde dans leur marche vers le Père, comme le dit le pape Jean-Paul II: «Nombreux sont les jeunes disponibles pour s’engager dans l’Eglise et dans le monde, si on leur propose une authentique responsabilité et si on leur offre une formation chrétienne intégrale». Vous attendez une nouvelle aurore, un monde meilleur, comme le disait aussi Jean-Paul II, lorsqu’il a célébré le Grand Jubilé avec vous: «Comme sentinelles du matin, les jeunes attendent l’aurore d’un monde nouveau».
Le monde a faim de pain spirituel, de la Parole de Dieu et d’un amour qui lui redonne vie. Nombreux sont les jeunes gens et les jeunes filles qui marchent vers leur perte, menés par les séductions de ce monde, et vers une civilisation que le Pape Jean-Paul II a nommé civilisation de mort. Ils attendent des sauveurs qui les tirent du naufrage et les ramènent à la vie. A vous, jeunes, à votre générosité dans l’amour, le sacrifice et le don de vous-mêmes, nous confions cette tâche de sauvetage parmi notre jeunesse, dans nos sociétés et nos Eglises d’Orient. Nous croyons qu’avec la grâce du Seigneur Jésus, vous pourrez le faire. Et retenez cette parole: Une Eglise sans jeunesse est une Eglise sans avenir, et une jeunesse sans Eglise est une jeunesse sans avenir.

Plan de la Lettre 
4.         C’est désormais une tradition d’adresser à nos fidèles, chaque année, une lettre pastorale pour les assurer de nos prières et de notre sollicitude, et leur adresser des directives sur divers sujets qui concernent notre vie en commun, les défis que nous rencontrons, les exigences de la foi et les attitudes qui en découlent. Cette année, nous avons voulu nous adresser à vous, chers jeunes gens et jeunes filles, qui êtes la source de notre joie et de notre espérance.
Nous vous parlerons dans un premier chapitre du fondement de votre vocation et de votre mission: le Christ, votre modèle, et l’Eglise, dont vous êtes les membres vivants. Dans un deuxième chapitre, nous vous parlerons du témoignage que vous devez porter dans la paroisse et la société, dans nos pays du Moyen-Orient. Dans un troisième chapitre, nous vous parlerons de la mission chrétienne, de la nouvelle évangélisation, du dialogue avec les Eglises, avec les religions et avec notre monde arabe. Nous vous parlerons enfin des principaux thèmes concernant la vie de la société et vos responsabilités pour son édification: la famille, les pauvres, la patrie, l’émigration, la culture, le sport, les moyens de communication et l’engagement dans le domaine politique et social.