BEIT JALA / BETHLEEM – Depuis le dimanche 27 novembre 2016, ouverture du temps de l’Avent, la ville de Judée qui a vu naître le Sauveur, se prépare à fêter Noël.

Le dimanche 27 novembre, premier dimanche de l’Avent, une messe a été célébrée en l’église de l’Annonciation dans la localité de Beit Jala, près de Bethléem, par Mgr Shomali, vicaire à Jérusalem en Palestine. L’occasion pour l’évêque de rappeler, dans son homélie, les quatre différents temps de la Venue du Christ à travers l’histoire.

« Le premier temps, expliquait l’évêque, se situe dans le passé avec la naissance du Christ, plus beau fils des hommes. La naissance du Messie attendu depuis des siècles, entouré de la tendresse d’une mère ». Tout cela renforcé par l’humilité de la grotte où Il est né. Un autre de ces temps se déroulera dans futur. Le Christ reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts. Les deux derniers temps se passent dans notre présent. Le premier est sacramentaire pour nous soutenir dans notre marche vers le Royaume de Dieu, notamment lors de la célébration de l’Eucharistie où Il se rend présent au milieu de nous. Le second est un temps d’accueil envers les pauvres. « Les plus pauvres, ceux qui sont nus, assoiffés, affamés, sont l’image du Christ ». En les accueillant, nous accueillons le Christ qui souffre. Si nous y parvenons, si nous réussissons à « l’accueillir sacramentairement », alors, « eschatologiquement », Il nous accueillera à son tour, et nous jugera sur nos actes de miséricorde. « Pour bien réussir cette examen eschatologique, sachons prendre conscience de la venue du Christ dans notre présent » soulignait encore Mgr Shomali.

A l’issue de la messe, un bazar de Noël a eu lieu dans la salle de l’Annonciation. De nombreux produits artisanaux, confectionnés par les chrétiens locaux, décorations en tous genres et spécialités gastronomiques, notamment les célèbres « ma’moul » biscuits fourrés à la date, à la pistache ou aux noix, étaient proposés à la vente.

Du coté de Bethléem, un marché de Noël s’est tenu pendant trois jours sur la place de la Mangeoire en face de la Basilique, avec différents stands représentants différents pays. Là également, de nombreuses spécialités locales étaient proposées. Une scène avait été mise en place spécifiquement pour l’occasion pour accueillir des artistes qui ont repris les classiques chants de Noël.

C’est sur cette même place que se fera l’illumination du sapin de Bethléem ce samedi 3 décembre à 18h00 suivie d’un concert où se produiront le chœur philarmonique d’Oslo et la chanteuse palestinienne Luna Amin.

La région de Bethléem espère cette année que la venue des pèlerins chrétiens pourra relancer le tourisme en berne depuis deux ans. Les hôtels, habituellement remplis à 80/90% en cette saison, n’avaient pas atteint la moitié de ce chiffre l’année dernière, estimaient alors les autorités palestiniennes. Les pertes sont colossales dans cette ville, encerclée par le mur de séparation, qui vit en grande partie du tourisme et où plus d’un actif sur cinq est au chômage.

Vivien Laguette

DSC_0116.jpgDSC_0122.jpgDSC_0124.jpgDSC_0134.jpgDSC_0141.jpgDSC_0154.jpgDSC_0157.jpgDSC_0162.jpgDSC_0178.jpgDSC_0181.jpgDSC_0186.jpgDSC_0188.jpg
image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X