BRUXELLES – Le 15 octobre 2016, la lieutenance de Belgique à Bruxelles a célébré Notre Dame de Palestine en présence de l’évêque de Jérusalem, Mgr William Shomali et de l’administrateur général du Patriarcat latin de Jérusalem, le père Imad Twal.

Une partie de la célébration de Notre Dame de Palestine a été l’occasion de fêter, par un temps d’action de grâce, le 35ème anniversaire de mariage de Nathalie et Bertrand Ferriers, Chevalier du Saint-Sépulcre.

Durant son homélie, le grand-prieur de la lieutenance, Mgr Jean Kockerols a annoncé que la ville de « Jérusalem, où tous ensemble ne font qu’un, est le symbole de l’espérance de chrétiens, à la suite d’Israël. Et celle qui porte cette espérance, c’est l’Eglise aujourd’hui ». Il poursuit et termine en disant que « l’Eglise, à la suite de Marie, témoigne de l’espérance des hommes. Elle fait confiance aux promesses de Dieu. Elle apprend à voir, au-delà du visible. Elle confie tout à Dieu. Car elle sait que lui, le Sauveur des hommes, fait toutes choses nouvelles. »

Ce déplacement en Belgique a été l’occasion pour Mgr Shomali, vicaire à Jérusalem et en Palestine, de tenir une conférence sur l’avenir de la présence chrétienne en Terre Sainte. Selon lui : « Il est certain que la présence de chrétiens en Terre Sainte dépend également de la destinée de leurs frères et soeurs dans les pays arabes voisins. » Aujourd’hui, les Palestiniens chrétiens représentent moins de 2% de la population d’Israël-Palestine. Il a ajouté que « l’avenir de la communauté chrétienne dépend de plusieurs facteurs. » Des facteurs internes et dépendant des chrétiens eux-mêmes comme l’éducation de la foi, la solidarité et la communion entre les chrétiens, le fait de surmonter les divisions chrétiennes, l’ouverture à l’Islam et au Judaïsme ainsi que le soutien à l’Ordre du Saint-Sépulcre, et des facteurs externes comme la paix et la solidarité, la liberté religieuse et la liberté de conscience, la radicalisation de l’Islam et l’intrusion de l’Occident dans les affaires du Moyen-Orient. L’avenir des chrétiens arabes au Moyen-Orient est donc teinté d’incertitude.

Le père Human Khzouz ainsi que le père Shawqi Baterian étaient eux aussi présents à Bruxelles pour l’ensemble des festivités.

A Jérusalem, la fête de Notre Dame de Palestine sera quant à elle célébrée au couvent des sœurs de Bethléem le dimanche 30 octobre 2016 à Deir Rafat.

Vivien Laguette

20161014_120425_resized_1.jpgMgr%20Shomali%204.jpgMgr%20Shomali%203.jpgMgr%20Shomali%202.jpgMgr%20Shomali%201.jpg20161014_115116_resized.jpg20161014_120514_resized_1.jpg
image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X