Première visite du Patriarche Pizzaballa aux Patriarcats grec orthodoxe et arménien

Par: lpj.org - Publié le: February 02 Tue, 2021

Première visite du Patriarche Pizzaballa aux Patriarcats grec orthodoxe et arménien Available in the following languages:

JÉRUSALEM - Le samedi 30 janvier 2021, Sa Béatitude le Patriarche Pierbattista Pizzaballa, accompagné de S.E. Mgr Boulos Marcuzzo et de quelques prêtres du Patriarcat latin, a rendu visite aux Patriarches grec orthodoxe et arménien pour la première fois depuis sa nomination en tant que Patriarche latin de Jérusalem.

Au Patriarcat grec orthodoxe, le Patriarche Théophilos III a accueilli le nouveau Patriarche latin « non pas comme un étranger, mais comme un vieil ami de confiance ». Le Patriarche grec orthodoxe a souligné la coopération et la confiance qui s’étaient établies entre les communautés chrétiennes depuis la période où le Patriarche Pizzaballa était Custode de Terre Sainte puis Administrateur apostolique du Patriarcat latin.

« La coopération continue de nous aider à gérer le problème commun auquel nous sommes confrontés dans la défense de la présence chrétienne en Terre Sainte et la sauvegarde de l'intégrité des lieux saints pour le monde entier », a déclaré le Patriarche Théophile III. Il a également souligné la nécessité d'un respect mutuel et d'une coopération continus, en particulier à l'époque de la COVID-19, qui a encore compliqué la mission de l'Église.

Le Patriarche Pizzaballa a rappelé à chacun la responsabilité commune des Églises et leur rôle qui consiste à témoigner de leurs relations entre elles et de l’importance de la communauté chrétienne. « Je suis sûr que nous continuerons à travailler ensemble pour le bien de toutes les communautés chrétiennes ici, qui ont besoin de notre coopération et nous regardent », a conclu le Patriarche latin.

L'arrêt suivant était le Patriarcat arménien où le Patriarche Pizzaballa a été accueilli par Sa Béatitude Nourhan Manougian. Les deux Patriarches ont discuté des récentes célébrations de Noël à Bethléem et de la situation sanitaire et économique difficile dans laquelle vit le monde à la suite de la COVID-19.