Solennité des saints apôtres Pierre et Paul

Solennité des saints apôtres Pierre et Paul

Solennité des saints apôtres Pierre et Paul
Par: LPJ Bureau médias Publié le: 29/06/2022

Solennité des saints apôtres Pierre et Paul Available in the following languages:

Chaque année, l'Eglise célèbre la solennité des saints Pierre et Paul le 29 juin, qui marque le jour de leur mort ou de la translation de leurs reliques. Cette fête a été instituée en l'honneur du martyre de ces deux apôtres pendant la persécution des chrétiens par Néron, après que l'empereur les ait rendus responsables de l'incendie qui a détruit la ville de Rome en 64.

En Terre Sainte, cette fête revêt une importance particulière pour les Assomptionnistes de Saint Pierre en Gallicante, car ces derniers veillent sur le lieu saint rappelant le reniement du Christ par Pierre ("Gallicante" étant une référence au coq chantant trois fois). Le 28 juin, ils ont ainsi invité Mgr William Shomali, vicaire général du Patriarcat, à présider des vêpres solennelles, auxquelles ont assisté non seulement des laïcs mais aussi des membres de communautés religieuses, dont la communauté du Chemin Neuf, des Sœurs du Rosaire, des membres de la communauté bénédictine d'Abu Ghosh et des franciscains. Après une procession le long de l'escalier saint que Jésus aurait emprunté, l'assemblée s'est réunie autour du petit autel offrant une vue sur la vieille ville de Jérusalem afin d'écouter l'homélie de Mgr Shomali, dans laquelle ce dernier a comparé l'histoire de Pierre et de Paul à la nôtre. "Leur histoire est tout simplement l'histoire de notre fragilité humaine, et de la grâce infinie de Dieu". A travers leurs expériences - de reniement pour Pierre, de persécution des chrétiens et de conversion pour Paul - ces apôtres apparaissent en effet comme les plus humains de tous les apôtres, car leurs péchés nous rappellent nos propres faiblesses. Célébrer leur fête à Gallicante, le lieu qui rappelle la trahison du Christ par Pierre, c'est donc se rappeler non seulement qu'ils ont donné leur vie pour Dieu et pour l'Eglise, mais aussi qu'ils l'ont fait malgré leur fragilité, leurs peurs, leurs erreurs si humaines.