Camps d'été dans la paroisse de la Sainte-Famille à Gaza : échapper aux tensions de la vie quotidienne

Publié le: September 18 Tue, 2018

Camps d'été dans la paroisse de la Sainte-Famille à Gaza : échapper aux tensions de la vie quotidienne Available in the following languages:

 

GAZA – Pour les enfants scolarisés, le temps de vacances est un temps de décompression entre deux périodes scolaires. Cette période peut également être un temps pour grandir et se développer autrement que par le travail intellectuel. Quand certaines familles font le choix de partir vers différentes destinations pour se détendre ensemble, d’autres doivent faire face à des contraintes qui ne leur donnent pas cette possibilité. Dans la Bande de Gaza, la paroisse catholique organise des camps d’été qui permettent aux jeunes de vivre un temps de vacances normal pour les enfants qui subissent les tensions constantes et l’adversité de la vie.

Au mois de juin dernier, malgré la pénurie d’eau, d’électricité et la difficulté de répondre aux besoins essentiels de la vie quotidienne, les enfants de la bande de Gaza ont été accueillis au sein de la paroisse Sainte-Famille pour participer au camp d’été annuel qu’elle organise.

Ces camps d’été, qui sont pour les jeunes de Gaza la seule possibilité de sortir de chez eux pour vivre un temps joyeux entre eux, forment la majeure partie de leurs vacances. Cette année, plus de cent enfants ont participé au camp d’été dirigé par le père Mario Da Silva, les Missionnaires de la Charité et les Sœurs du Rosaire, aidés par de jeunes animateurs.

Le programme comprend la messe quotidienne puis différents cours allant de la broderie aux ateliers artistiques, cours de danse, cours de cirque, travaux manuels, catéchisme, et bien sûr des jeux et des sorties.

Par ailleurs, les enfants ont participé à la vie de l’église de différentes façons. Les uns étaient actifs au sein du groupe scout et ont préparé leurs propres camps d’été, durant lesquels ils vivent dans l’esprit des scouts en aidant la paroisse, en faisant du bénévolat ou en travaillant leurs instruments – tambours, flûtes et cornemuses écossaises – pour la fanfare du groupe.

Les chefs scouts ont également participé à des ateliers pour apprendre davantage sur l’esprit et le leadership des scouts et proposer des activités de façon à n’exclure personne, sans tenir compte du sexe, de la religion ou de l’origine sociale.

La famille étant une partie importante de la mission de l’Église, la paroisse de Gaza ne manque pas d’organiser des réunions mensuelles sur ce sujet. Durant le dernier camp d’été, les familles chrétiennes ont été invitées à se rassembler pour vivre un temps de fête en paroisse. De même, pour la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, les familles ont participé à une sortie commune au bord de la mer durant laquelle elles ont pu oublier les nombreuses tensions de leur vie quotidienne.

Pour les membres de la Légion de Marie et le groupe de jeunes filles, la paroisse a aussi proposé de nombreuses réunions, retraites,  temps de confessions et activités au cours de l’été, tandis que les hommes avaient leur groupe et leur temps d’échange de leur côté.  Si ces temps se vivaient de façon séparée, les activités avaient le même objectif : vivre la foi dans la famille.

Toutes ces activités d’été ont été rendues possibles grâce au soutien de différents donateurs, parmi eux le Patriarcat latin de Jérusalem et différentes ONG : Catholic Relief Services, Open Doors USA, Youth Wake-up,  la Mission Pontificale pour la Palestine, la Holy Bible Society et les Brothers Keepers.

Rula Shomali

La société est encore très conservatrice à Gaza.