Beta Version

« Le mariage et la famille » : Conférence de droit canonique régionale en Jordanie

Publié le: July 23 Mon, 2018

MER MORTE – C’est au Royaume hachémite sur les bords de la Mer morte que s’est tenue la septième conférence de droit canonique régionale intitulée « Vers une culture canonique ecclésiale dans le mariage » sous l’égide de l’Université pontificale de Latran (Rome) et des cours ecclésiastiques à Jérusalem et à Amman. Evêques, prêtres et juristes sont venus des quatre coins du Moyen-Orient – Jordanie, Palestine, Irak, Liban, Syrie et Egypte – pour assister à cette conférence du 16 au 22 juillet derniers.

La famille est en proie à de multiples changements dans cette région meurtrie. Les nombreux déplacements forcés de population, dus à la guerre, ont fragmenté les familles, ce à quoi il faut ajouter la croissance des séparations et des divorces. Une situation de fragilisation de la famille qui contribue aussi à montrer son importance pour la stabilité de la société. Mgr Alberto Martín, Nonce apostolique en Jordanie, a noté que Sa Sainteté le pape François a mis la famille au cœur de son pontificat, qu’à ce titre, l’Eglise avait un rôle particulier un jouer en ce qui concerne l’éducation au mariage, notamment au respect mutuel. Il a rappelé que l’Eglise accueille à bras ouverts ceux qui souffrent de problèmes conjugaux et était à leur service pour avancer sur la route du mariage et de l’amour.

En effet, la crise du mariage touche aussi le Proche-Orient. Comme l’a relevé Mgr William Shomali, Vicaire patriarcal pour la Jordanie, « les demandes d’annulation de mariage et les séparations sont croissantes ». Face à ce constat, comment endiguer la crise ? Mgr Shomali a préconisé d’encourager les préparations au mariage et les cours proposés par l’Eglise afin que les couples qui prennent cette décision aient conscience de leur engagement mutuel et du sacrement. Au terme de la conférence, d’autres initiatives ont été évoquées, notamment l’établissement de centres pour aider les couples et les familles à avancer. A aussi été évoquée la mise en œuvre de médiations spécialisées pour résoudre les problèmes conjugaux avant d’en arriver à recourir à la cour ecclésiastique, ce qui inclut la formation de laïcs et de prêtre pour aider et guider les couples et la mise en place d’un diplôme en droit canonique marital. Enfin, les participants ont insisté sur le rôle des femmes juristes et se sont engagés à les encourager à devenir leader au sein de la Conférence et de ses comités.

Ces conférences avaient un but éducatif auprès des participants qui se sont vus remettre un certificat au terme de cette semaine de formation. La session s’est conclue par la célébration d’une messe et une prière pour la paix dans la région.

Source: Abouna.org