Jérusalem vue par ses jeunes habitants : une ville vivante d'une porte à l'autre

Publié le: July 10 Tue, 2018

Jérusalem vue par ses jeunes habitants : une ville vivante d'une porte à l'autre Available in the following languages:

 

VIEILLE VILLE DE JERUSALEM – Avec l’aide des Frères du Collège de la Salle, les jeunes Palestiniens, «  fils de Jérusalem », se réapproprient leur histoire. Ils ont confectionné un livret intitulé « D’une porte à l’autre : itinéraires à travers la vieille ville » qui fait le portrait de la Ville Sainte et retrace sa toponymie à travers les siècles. Une vision des jeunes pour les jeunes.

Frère Daoud, sous-directeur au Collège de la Salle, près de la Porte neuve, a monté ce projet – financé par Palestinian Vision – avec un objectif simple : « faire en sorte que nos enfants connaissent mieux Jérusalem, leur ville, qu’ils puissent la faire leur et être capable de guider ceux pour qui c’est encore une ville inconnue ». En collaboration avec cinq autres écoles chrétiennes, il a organisé des marches dans la ville avec un guide chargé de la décrire auprès des enfants. Ceux-ci ont ensuite écrit leurs impressions et les ont compilées. Ils nous proposent neuf itinéraires dans les dédales de la vieille ville et décrivent plus de cent cinquante endroits cerclés par les remparts : de la porte de Damas à la porte d’Hérode, de la porte de Jaffa à la porte de Sion…

Ce travail est non seulement une manière de donner confiance aux enfants en leur montrant leur capacité à monter un projet par eux-mêmes, de les responsabiliser, mais également de leur faire prendre conscience de leur identité et du sentiment de fierté qui accompagne celui d’appartenance. Aussi ont-ils pu réaliser les racines chrétiennes de leur ville, à travers les noms des lieux. C’est une ville marquée par les débuts du christianisme, de la Passion du Christ qui traverse le Cédron du Cénacle à Gethsémani, aux premiers martyrs – la porte des Lions s’appelle aussi porte de saint Etienne – en passant par la dévotion mariale très présente dans la toponymie. C’est une ville foisonnante, où les églises côtoient les mosquées depuis des siècles et où les identités s’entremêlent : un rappel de la diversité qui fait toujours Jérusalem.

Au-delà des considérations historiques et esthétiques, ce livret porte aussi une déclaration d’amour que les jeunes adressent à leur « ville chérie » : « Là est notre terre, nous y vivons et y resterons, fièrement et fidèlement.  Nous sommes les enfants des quartiers chrétiens, musulmans et arméniens. Nous sommes les fils de Jérusalem. »

Vinciane J.

Palestinian Vision (PalVision, or “Ru’ya”) a été fondée par un groupe de jeunes Palestiniens en 1998. Leur but était de donner l’opportunité aux jeunes leaders palestiniens de devenir des acteurs de changement positif et constructif au sein de leurs communautés, de leur donner la place, les outils et l’entraînement pour que leurs voix soient entendues et prises en compte. http://palvision.ps/en/