Pâques 2022 : Message du Patriarche Pierbattista Pizzaballa

Par: Pierbattista Pizzaballa - Publié le: April 13 Wed, 2022

Pâques 2022 : Message du Patriarche Pierbattista Pizzaballa Available in the following languages:

Jérusalem, 13 avril 2022

Aux évêques, prêtres, religieux et religieuses et à tous les fidèles du diocèse du Patriarcat latin de Jérusalem !

Très chers frères et sœurs,

Cette année encore, Pâques nous apporte une proclamation d'amour, de paix et de vie. Les signes de la résurrection nous communiquent jusqu'à aujourd'hui cette bonne nouvelle : la pierre du tombeau de Jésus est renversée, les ténèbres n'enferment plus personne, le tombeau est vide ; les linges n'enveloppent plus le corps du Christ. L'ange, les femmes et les disciples, à travers les passages de l'Evangile que nous allons proclamer en ces jours bénis, nous annoncent encore aujourd'hui cette nouvelle : nous ne sommes pas seuls. Jésus est vivant et en lui nous sommes sauvés. En ces jours d'intenses célébrations liturgiques, tout parle de fête et de joie, d'un Dieu qui a changé le destin du monde, qui a apporté une nouvelle lumière d'espoir pour l'humanité.

Dans un même temps, je dois aussi reconnaître que nous avons souvent du mal à faire le lien entre ce que nous célébrons et ce que nous vivons. Nous ne parvenons pas toujours à faire la synthèse entre la vie et la foi. D'ailleurs, comment parler d'espérance pascale, dans le monde déchiré et violent d'aujourd'hui ? Où et comment pouvons-nous voir les signes de la résurrection, alors que nous constatons les conséquences des conflits et de l'injustice dans le monde entier ?

Je pense en ce moment à la violence qui blesse encore notre Terre Sainte. Le conflit politique absorbe une grande partie de notre énergie et trouve son expression dans les tensions violentes répétées, qui, ces jours-ci, semblent à nouveau s'enflammer. Mais il s'exprime aussi dans l'effort continu de nos communautés pour construire une vie normale, ici toujours usante et fatigante : se déplacer, travailler, se rencontrer, faire la fête sont des opérations qui ne vont jamais de soi et qui ne sont jamais immédiates. Ces situations créent la méfiance et risquent d'éteindre l'espoir que nous proclamons à Pâques. Les conséquences de tout cela apparaissent d’ailleurs souvent dans nos discours, et trouvent leur chemin dans de nombreux cœurs : ressentiment, préjugés, malentendus, suspicions, peurs et lassitude sont des mots qui ne manquent presque jamais à notre vocabulaire.

Je pense aussi à ce qui se passe en ce moment en Europe, en Ukraine… Un pays attaqué par un autre pays frère, créant des drames humains aux proportions énormes... Je pourrais continuer à énumérer longuement des situations où parler d'amour, de paix et de vie apparaîtrait comme un simple slogan.

Aujourd’hui, est-il vraiment possible, dans cette vie qui est la nôtre, de voir les signes de la résurrection du Christ, d'écouter les témoignages, de rencontrer le Ressuscité ? Est-il encore possible de croire en cette proclamation ?

Oui, c'est possible ! Nous y croyons, et nous le répétons parce que nous l'avons vécu. Pâques n'est pas seulement un mot, n’est pas un slogan : c'est une réalité que nous pouvons encore toucher et expérimenter aujourd'hui. Nous devons y croire. Nous aussi nous voulons dire : "Je crois, Seigneur ; viens au secours de mon incrédulité !" (Mc 9,24).

Car il n'est pas vrai que dans le monde, on ne trouve que l'obscurité et la violence, la mort et la douleur. Dans le monde, il y a aussi une infinité d'amour, une infinité de personnes qui donnent leur vie pour les autres, qui luttent pour la justice, qui travaillent pour la paix. Fêter Pâques, c'est reconnaître et célébrer le Christ qui, à travers des témoins courageux, en Terre Sainte et dans le monde entier, nous montre la force de l'amour qui sait encore réellement renverser les pierres et apporter la lumière dans la vie de milliers de personnes, qu’elles soient ici ou ailleurs.

"Rejetons donc les œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière" (Rm 13,12). Oui, voilà ce à quoi Pâques nous appelle cette année encore : devenir les témoins qui, par leur action, leur prière, le don de leur vie, continuent à porter au monde la lumière qui est sortie du tombeau du Christ.

Joyeuses Pâques ! Christ est ressuscité !