Sacrements pour la jeunesse à Ain Arik et Beit Sahour

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: May 24 Tue, 2022

Sacrements pour la jeunesse à Ain Arik et Beit Sahour Available in the following languages:

AIN ARIK/BEIT SAHOUR – Le dimanche 23 mai, Sa Béatitude Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, s’est rendu aux paroisses d’Ain Arik et de Beit Sahour pour y célébrer un baptême et de nombreuses confirmations. Un évènement important pour le diocèse, symbole de la présence et de l’implication de la jeunesse au sein de la communauté chrétienne de Terre Sainte.

Il s’agissait de sa première visite pastorale officielle à Ain Arik. Accueilli par le P. Firas Abedrabbo, vicaire paroissial du village (qui dépend de la paroisse de Ramallah), mais aussi par les sœurs et pères de la Petite Famille de l’Annonciation, au service de la communauté d’Ain Arik depuis 1988, ainsi que par de nombreux paroissiens, le Patriarche a ainsi célébré un baptême et administré le sacrement de la confirmation à cinq jeunes de la paroisse.

La célébration a été suivie d’une réception puis d’un repas, partagé par plus de 80 personnes, dont les curés des paroisses environnantes. Citons également parmi les personnes présentes le Pr. Yacoub Rafidi, curé de Ramallah et responsable des écoles du Patriarcat latin, le Fr. Benedetto et la Sr. Ada Nava, supérieurs de la Petite Famille de l’Annonciation, le prêtre grec-orthodoxe du village, très proche de la communauté catholique, ainsi que M. Khalil Shahin et son épouse, représentants respectifs du conseil municipal et du conseil paroissial du village. Lors des festivités, le Patriarche s'est vu offert des fruits, des livres et des broderies, symboles de la triple croissance du Christ : en âge, en grâce et en sagesse.

Après cette célébration, Mgr Pizzaballa s'est rendu à Beit Sahour, également pour confirmer plusieurs jeunes de la paroisse. Achèvement de baptême, symbole de maturité spirituelle, ce sacrement fait écho à la Pentecôte et au don de l'Esprit Saint aux apôtres, et se traduit par l'évêque marquant le front du confirmand avec le Saint Chrême. En le recevent, en ce 6ème dimanche de Pâques, de nombreux jeunes chrétiens locaux ont ainsi, à leur tour, été appelés à témoigner du message du Seigneur.