13 novembre 2021 : Le miracle de la Multiplication des pains et du poisson à Tabgha

Par: Florence Budry/lpj.org - Publié le: November 17 Wed, 2021

13 novembre 2021 : Le miracle de la Multiplication des pains et des poissons à Tabgha Available in the following languages:

TABGHA - Comme chaque année, selon une tradition récente mais bien établie, en ce 2ème samedi de novembre, l’église de la Multiplication de Tabgha accueillait la fête de la Multiplication des pains et des poissons sur le lieu présumé de ce miracle.

Entre Magdala et Capharnaüm, à côté du Monastère des Béatitudes, face au lac de Tibériade, l’église de la Multiplication de Tabgha est l’un des sanctuaires les plus anciens et les plus émouvants de Terre Sainte. Attestant une vénération très ancienne à cet endroit dédiée à ce miracle, l’église actuelle est bâtie selon le plan et à l’endroit même d’une église du IVème siècle.

Depuis presque 25 ans, les Bénédictins allemands de Tabgha accueillent chaque année à la même date, la fête du miracle de la multiplication des pains et des poissons, suite à une décision prise lors d’un synode pastoral destiné à aider les communautés locales à mieux vénérer et habiter les lieux saints.

Cette date n’est donc pas la fête de la communauté bénédictine, mais bien une fête destinée à l’ensemble des chrétiens locaux, ouverte à toutes les Eglises, pour commémorer ce miracle à l’endroit même où il a eu lieu.

C’est au milieu d’une foule nombreuse que S.B. le Patriarche Pierbattista Pizzaballa, accompagné par Mgr Marcuzzo, vicaire patriarcal émérite, a présidé cette célébration, en présence du père Abbé Bernhard Marie Alter, OSB, du P. Jonas, OSB, le supérieur de la communauté qui organisait cette fête, et de nombreux prêtres et religieux.

La cérémonie se déroulait majoritairement en arabe, avec quelques parties prononcées en anglais ou en allemand. Les chants étaient animés par le Petit Chœur de Jesh, et le service liturgique assuré par les volontaires allemands de Beit Noah, un centre d’activité pour enfants, y compris ceux porteurs de handicaps.

Au moment de l’offertoire, d’immenses corbeilles de pain et quelques vrais poissons ont été apportées vers l’autel, ensuite distribués aux participants à l’issue de la messe, rendant vivante pour tous cette scène de l’Evangile.

 

Photographies de Katharina Saphir