A Bethléem, les Salésiens accueillent la célébration du Sacré-Cœur de Jésus

Par: Geoffroy Poirier-Coutansais/LPJ - Publié le: June 22 Mon, 2020

A Bethléem, les Salésiens accueillent la célébration du Sacré-Cœur de Jésus Available in the following languages:

BETHLÉEM – Le vendredi 19 juin 2020, les fidèles de Bethléem se sont réunis en milieu d’après-midi en l’église salésienne de la Ville Sainte afin d’y célébrer le Sacré-Cœur de Jésus. Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, a présidé une messe suivie d’une procession à travers la Vieille Ville.

Les fidèles de Bethléem se sont retrouvés en grand nombre dans l’église salésienne du Sacré-Cœur de Jésus afin d’assister à la messe présidée par Mgr Pierbattista Pizzaballa.

Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Vicaire du patriarcat latin pour Jérusalem et la Palestine, a concélébré la messe, aux côtés du père Lorenzo Saggiotto, supérieur de l’église, du père Yacoub Rafidi, recteur du séminaire du Patriarcat latin, du frère Emad Kamel ofm, du père Rami, curé de Bethléem, du père Ibrahim Shomali, chancelier du Patriarcat latin, du diacre Firas Abedrabbo, secrétaire particulier de l’Administrateur Apostolique, et d’autres prêtres du diocèse et frères salésiens. A noter également la présence de la petite chorale des Salésiens, dont les chants et les notes de piano ont rythmé la célébration eucharistique.

L’ensemble des personnes présentes à la messe s'est ensuite rassemblé devant l’église afin d’entamer une procession en direction de l’église Sainte-Catherine. Guidés par Mgr Pizzaballa, les prêtres, diacres, religieuses, séminaristes et fidèles ont traversé toute la Vieille Ville, au rythme de la fanfare des scouts salésiens de Bethléem et des prières du « Je Vous Salue Marie » pour arriver finalement au lieu-dit. Après quelques minutes de recueillement dans la chapelle, la procession est repartie en sens inverse jusqu’à l’église salésienne du Sacré-Cœur de Jésus.

Instituée par le pape Clément XIII en 1765 et étendue à toute l'Église catholique romaine par le pape Pie IX en 1856, le Sacré-Cœur de Jésus est célébré chaque année le troisième vendredi après la Pentecôte. Au cours de cette fête, l’Église contemple le Cœur de son Sauveur et se laisse guider par lui jusqu’au plus profond du mystère de l’amour où se rencontrent l’homme et Dieu.
 
L'extension de cette dévotion dans l'Église catholique romaine à partir du XVIIe siècle provient des révélations d'une religieuse visitandine catholique du couvent de Paray-le-Monial en Bourgogne, Marguerite-Marie Alacoque, qui a affirmé l'avoir reçue du Christ lui-même lors de différentes apparitions entre 1673 et 1675. 

Lors de Sa première apparition, Jésus lui fait découvrir Son amour passionné pour les hommes et la choisit pour répandre « les flammes de Son ardente charité ». La grande apparition de juin 1675 verra Jésus s’adresser à elle en ces termes : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes jusqu’à s’épuiser et se consommer, pour leur témoigner son amour. » Le Seigneur lui demandera ensuite qu’une fête particulière, le vendredi suivant l’octave du Saint-Sacrement, soit instituée pour honorer Son Cœur et réparer, par l’Eucharistie, les outrages qu’Il a reçus. Il promettra finalement des grâces abondantes à ceux qui Lui rendront cet honneur.

Aujourd’hui, la dévotion au Sacré-Cœur est l’occasion de reconsidérer les dons de la tendresse, de l’amour et des relations humaines qui ajoutent du sens à la vie.