Atelier sur la gestion du stress au Patriarcat latin de Jérusalem

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: February 22 Tue, 2022

Atelier sur la gestion du stress au Patriarcat latin de Jérusalem Available in the following languages:

JERUSALEM - Le vendredi 18 février 2022, le département des services sociaux du Patriarcat latin de Jérusalem a organisé un atelier de gestion du stress pour quinze femmes palestiniennes chrétiennes vivant à Jérusalem-Est.

L'initiative, qui s'est déroulée dans l'après-midi, proposait d'apprendre à gérer l'énergie négative, les sources quotidiennes d'anxiété, les problèmes quotidiens et les situations stressantes. L'objectif global était de fournir aux participantes des moyens de gérer positivement les facteurs de stress.

Assistée de Mme Sawsan Bitar, coordinatrice du programme local du Centre Sabeel, et de Sœur Ghada Ni'meh, qui travaille dans une école des Sœurs du Rosaire, Mlle Rhonda Amer, une assistante sociale animant des ateliers autour de divers sujets pour la jeunesse et les femmes, a supervisé l'ensemble de l'atelier. Les participantes étaient quant à elles toutes des femmes chrétiennes de Jérusalem-Est qui ont été profondément affectées par la pandémie de Covid-19. 

L'atelier s'est ouvert sur une discussion autour de la définition du mot stress, au cours de laquelle des termes tels que "solitude", "attentes", "déceptions", "peur pour les autres" et "abandon de soi" ont été proposés. Ensuite, les participantes ont reçu des outils afin de pouvoir réfléchir et travailler aux façons de réduire le stress psychologique et de s'entraîner à surmonter les pensées et discours personnels négatifs. Il y a également eu un moment de partage spirituel, au cours duquel Sœur Ghada a lu à haute voix des citations inspirantes. 

Les réactions à l'atelier ont été très positives. "Le stress et l'anxiété feront toujours partie du quotidien, mais nous disposons désormais de moyens pour y faire face, afin qu'ils n'aient pas d'effets négatifs sur notre vie", a déclaré l'une des participantes.  

Cette initiative du département des services sociaux du Patriarcat latin s'inscrit dans le cadre du projet Women Empowerment, lancé en 2020. En 2019, environ 23 % des femmes exerçaient un emploi, mais ce chiffre a chuté en raison de la pandémie de Covid-19. Le projet vise à encourager l'indépendance des femmes de Jérusalem-Est en leur proposant diverses activités et outils de formation pour leur enseigner des compétences pratiques, professionnelles et liées au développement d'entreprise, ainsi qu'en leur fournissant des subventions pour les aider à démarrer leur propres projets professionnels.