Réjouissances à Bethléem pour la fête de Noël

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: December 27 Mon, 2021

Réjouissances à Bethléem pour la fête de Noël Available in the following languages:

BETHLEEM – Malgré une fin d’année marquée par l’absence des pèlerins en raison des restrictions sanitaires, un esprit de fête et de joie aura illuminé ce Noël 2021, caractérisé par la présence de nombreux chrétiens locaux venus assister aux célébrations.

Tout a commencé avec le défilé des scouts. Parés de leurs plus beaux uniformes, ils ont fait vibrer les rues de Bethléem avec leurs instruments de musique : trompettes, tambours, clarinettes… Quelques groupes avaient même des majorettes, qui se sont illustrés en faisant tournoyer leurs bâtons. Puis, vers 12h30, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, a fait son entrée dans la ville et a descendu Star Street sous les acclamations et les pluies de confettis.

Sainte Catherine a ensuite résonné des chants des vêpres et des prières prononcées pendant la première procession dans la Grotte de la Nativité. Les célébrations se sont poursuivies dès 23h30, avec le début de la messe de minuit… bien que l’église ait commencé à se remplir de monde dès l’ouverture des portes, soit plus de deux heures avant ! Les pèlerins ont beau manquer à l’appel, il n’y aura quand même pas assez de places assises pour tout le monde.  

À minuit, les cloches carillonnent dans toute l’église. Le Christ est né ! Dévoilé aux fidèles, Il est déposé dans la mangeoire au pied de l’autel. Puis s’ensuit l’homélie : devant toute l’assemblée, qui comprend le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh et sa délégation, Mgr Pizzaballa adresse son message de paix et d’espoir aux chrétiens de Terre Sainte. "J'ai rencontré des gens qui savent être actifs et constructifs et qui, bien que conscients des énormes difficultés qu’ils vivent au quotidien, ne cessent de croire que quelque chose de beau est possible pour eux-mêmes et pour les autres, sans cultiver des sentiments de haine et de rancœur. Je suis convaincu que ce sont eux qui construisent concrètement le Royaume de Dieu parmi nous et que chaque jour, et pas seulement aujourd'hui, ils vivent le véritable esprit de Noël : en faisant de la place en eux pour la véritable Source de vie et étant eux-mêmes remplis de cette vie."

La célébration se poursuit ensuite avec de nombreux moments riches en émotion, comme la prière dans plusieurs langues ainsi que la consécration. Après la communion, les prêtres, évêques et autres célébrants descendent dans la grotte de la Nativité aux côtés de Mgr Pizzaballa pour y déposer le Christ, d’abord sur l’étoile où Marie a enfanté, puis au pied de l’endroit où se trouvait la mangeoire ; selon la tradition chrétienne. La procession marque la fin de la messe ; bientôt, l’église se vide puis se remplit à nouveau pour les célébrations suivantes. Pour ceux qui le souhaitent, de courtes messes sont célébrées dans les grottes jusqu’à très tard dans la nuit.

Et ce n’est pas encore fini. Car le lendemain, Mgr Pizzaballa célèbre la messe du 25 décembre. Encore une belle occasion de vivre l’esprit de Noël pour les chrétiens présents… D’autant que les réjouissances se poursuivront jusqu’aux 7 et 18 janvier pour les orthodoxes et les Arméniens, qui célèbrent la naissance du Christ plus tardivement dans l’année. Noël est loin d’être terminé !