Centenaire de la procession de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel à Haïfa

Publié le: May 06 Mon, 2019

Centenaire de la procession de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel à Haïfa Available in the following languages:

HAIFA – Le dimanche 5 mai 2019, pour sa centième édition, la traditionnelle procession de Notre-Dame du Carmel a eu lieu à Haïfa. La procession était conduite par l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa.

Dans une atmosphère de joie et de louange, la procession traditionnelle de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel à Haïfa s’est déroulée le dimanche 5 mai, en présence d’un grand nombre de fidèles venus assister à la centième édition de cet événement.

La première procession eut lieu le dimanche 27 avril 1919, dimanche in albis et fut organisée pour rapporter solennellement au sanctuaire de Stella Maris la statue de Notre-Dame du Carmel qui, en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, avait été transférée dans l’église paroissiale de la ville. Bien que lié à la fin de la Grande Guerre et au désir de remercier le Seigneur et la Vierge pour le retour de la paix, cet événement ne s’est pas arrêté à la fin du conflit ; la procession, en effet, a continué à avoir lieu les années suivantes jusqu’à devenir la plus importante en Terre Sainte après celle du dimanche des Rameaux à Jérusalem.

Au cours de ses cent ans d’histoire, la procession a également connu des moments critiques au cours desquels l’événement a été sérieusement compromis, surtout dans les années 1948-1949. En 1948, année de la proclamation de l’Etat d’Israël, la procession – qui par la suite a pris place traditionnellement le troisième dimanche après Pâques – tomba le 18 avril, moins d’un mois avant la proclamation de l’Etat d’Israël et le début des hostilités qui ont conduit à la première guerre israélo-palestinienne. L’année suivante, étant donné la présence très limitée des chrétiens, qui avaient presque tous fui ou avaient été chassés de Haïfa après la guerre de 1948, les quelques fidèles restants, au vu du petit nombre de personnes présentes par peur des répercussions craignèrent d’organiser la procession. C’est alors le nouveau maire de Haïfa qui encouragea la procession, garantissant l’ordre public et préservant ainsi la tradition. On peut donc croire que la Vierge, d’une certaine manière, a toujours veillé providentiellement sur ses fidèles et sur le développement de Sa procession.

Aujourd’hui, après cent ans, cette même statue est conduite, ou plus précisément “tirée”, par les fidèles de la paroisse Saint-Joseph de Haïfa, située dans la vallée, jusqu’au sanctuaire de Stella Maris, au sommet du Mont Carmel. Le parcours, long de plus de cinq kilomètres, est parcouru par une longue procession ouverte par les scouts et fermée par les fidèles accompagnant la statue de la Vierge.

Cette année, la procession a été conduite par l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa, accompagné par Mgr Leopoldo Girelli, nonce apostolique en Israël et à Chypre et délégué apostolique à Jérusalem et en Palestine, Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Vicaire patriarcal pour Jérusalem et Palestine, Père Hanna Kildani, Vicaire patriarcal pour Israël. Les prêtres gréco-melkites et maronites de Haïfa ont également pris part à la marche.

De plus, à l’occasion du centenaire, le Supérieur Général de l’Ordre des Carmélites Déchaux, le Père Xavier Cannistra OCD, a également participé à la procession de Notre Dame du Carmel.

La procession de cette année a été particulièrement solennelle en raison de son centenaire et a vu une participation riche et enthousiaste. Nombreux étaient les chrétiens de Haïfa, une ville dont la communauté chrétienne vit intensément la dévotion à Marie. Cependant, les fidèles de Galilée, Bethléem, Beit Sahour, Beit Jala, Jérusalem, Ramallah, Bir Zeit, Taybeh et beaucoup d’autres réalités arabo-chrétiennes de Terre Sainte sont aussi venus au Carmel. L’événement a été organisé par le curé de la paroisse de Haïfa, le Père Abdo Abdo.

Pendant la procession, la statue de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel a été placée sur une charrette avec des enfants à bord habillés en chérubins ; la charrette a été tirée avec des cordes par un groupe de fidèles forts et pieux, soutenus par une prière et des chants à Marie le long du chemin. Pendant la procession, les fidèles ont jeté des fleurs et des bonbons dans le chariot en signe de dévotion.

Les nombreux groupes scouts qui menaient la procession ouverte ont légèrement ralenti la procession, qui a néanmoins atteint le sanctuaire de Stella Maris avant le coucher du soleil.

Parmi les diverses interventions des évêques auprès de la foule, on peut noter celle de Mgr Marcuzzo qui a nommé Gaza et, au nom de la Vierge Marie, a imploré le cessez-le-feu entre les parties, au moment même où la Bande était en train de vivre les heures les plus dramatiques.

La procession s’est terminée avec la bénédiction solennelle de Mgr Pizzaballa.

Filippo De Grazia

  Le dimanche in albisest le dimanche de l’octave de Pâques. Depuis l’an 2000, ce dimanche est dédié à la Miséricorde divine.