Chypre : discours du Patriarche Pierbattista Pizzaballa durant la rencontre avec les Migrants

Publié le: December 06 Mon, 2021

Chypre : discours du Patriarche Pierbattista Pizzaballa durant la rencontre avec les Migrants Available in the following languages:

Rencontre avec les Migrants à Chypre

le 3 décembre 2021

Très Saint Père,

Au cours des deux derniers jours, vous avez rencontré de nombreuses réalités différentes et magnifiques de Chypre, la vie de la société civile, la vie de notre Église, vous avez également fait l'expérience de l'accueil chaleureux de l'Église orthodoxe et de nombreuses autres initiatives notables. Ce matin, votre Sainteté a rencontré la joyeuse communauté catholique présente sur l'île.

Maintenant, vous tournez votre regard vers la réalité douloureuse et difficile qui existe sur cette île, dans laquelle les drames quotidiens de la Méditerranée sont symboliquement présentés. Tout d'abord celui des milliers de familles de réfugiés et de migrants, venant de différentes parties du monde, notamment du Moyen-Orient tourmenté, auquel notre île est confrontée. Chypre, en effet, est la première des îles de la Méditerranée à connaître la tragédie de milliers de migrants, fuyant la guerre et la misère et qui s'arrêtent ici, sans issue et sans perspective claire pour leur avenir. Plus tard, vous écouterez quelques témoignages, qui présenteront cette réalité d'une manière certainement plus efficace, car ils sont directs, personnels et proviennent d'une expérience personnelle.

C'est une réalité dont on ne parle pas, sauf à certains moments particulièrement dramatiques ; elle est cachée aux yeux de la majorité de la population. Mais on a beau vouloir la taire, elle frappe les yeux de quiconque est attentif à ce qui se passe autour de lui. Nous parlons ici de milliers de personnes, qui ne peuvent rester invisibles.

Le drame de ces personnes nous rappelle que le phénomène de la migration n'est pas un phénomène local, il ne concerne aucune nation indépendamment : ni Chypre, ni le Moyen-Orient, ni l'Afrique du Nord, ni la Grèce, ni la Turquie, ni l'Italie, ni la Pologne. C'est un phénomène global, qui est présent partout et qui exige des réponses globales, et sur lequel la communauté internationale ne peut manquer de s'interroger. L'histoire nous enseigne que l'érection de barrières n'est jamais la solution, car les barrières représentent la peur, effacent toute promesse d'avenir et soulignent notre manque de vision. C'est cette vision qui fait cruellement défaut ici et dans le reste du monde. Les pays du premier monde ne peuvent ignorer que leur avenir dépend aussi de la réponse à ce grave problème. L'avenir de l'Europe se joue en Méditerranée, où passent non seulement les sources d'énergie et de richesse, mais aussi les ressources humaines, les personnes et les populations, que nous devons affronter et sans lesquelles il n'y aura pas de développement, pas d'avenir.

Saint Père, vous l'avez dit à juste titre et à plusieurs reprises, nos modèles sociaux, économiques et de développement doivent nécessairement être repensés. Ils produisent la richesse pour certains et la pauvreté pour beaucoup, ils provoquent un problème croissant de pollution et de migration de milliers - peut-être de millions - de personnes, derrière chacun desquels se cachent d'énormes drames familiaux et personnels, qui ne font pas la une des journaux, mais qui marquent profondément leur vie.

Notre Église n'est évidemment pas en mesure d'influencer ces énormes processus, mais elle peut écouter la voix de ces personnes, leur donner un visage et un nom. Telle est notre mission : rendre leur dignité et leur identité à des personnes que beaucoup préféreraient peut-être ne pas voir ou rencontrer, mais qui existent, sont réelles et attendent notre réponse. C'est le Seigneur lui-même, à travers eux, qui frappe à notre porte, qui tourne son regard vers nous, qui interroge notre conscience. Nous ne pouvons pas l'ignorer, nous ne pouvons pas nous taire.

Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier les nombreux bénévoles, laïcs et religieux, chypriotes et venus du monde entier, qui se dévouent ici pour soutenir les migrants sur cette île. Grâce à vous, ils trouvent un endroit pour être entendus et soutenus.

Votre Sainteté,

merci d'avoir souhaité être à nouveau parmi nous, merci d'avoir partagé avec nous et pour votre témoignage d'écoute et de paix. Nous vous souhaitons une poursuite fructueuse de votre pèlerinage au pourtour de la Méditerranée.

Nous vous accompagnons de nos prières, de notre gratitude pour cette visite brève, mais intense, pour les paroles que vous nous avez transmises et pour le chemin que vous nous avez indiqué.

†Pierbattista Pizzaballa

Latin Patriarch of Jerusalem