"Construire l'avenir avec les migrants et les réfugiés" : Journée internationale des migrants en Terre Sainte

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: October 03 Mon, 2022

"Construire l'avenir avec les migrants et les réfugiés" : Journée internationale des migrants en Terre Sainte Available in the following languages:

JERUSALEM - À l'occasion de la Journée internationale des migrants, le Vicariat des migrants et des demandeurs d'asile de Terre Sainte a célébré une messe présidée par Sa Béatitude Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, qui a été suivie de spectacles de danse, de chant et de contes au Centre Notre Dame de Jérusalem.

Pour le reste du monde, la Journée internationale des migrants a eu lieu le dimanche 25 septembre. En Terre Sainte, en raison de la fête israélienne de Rosh Hashanah, ele a été reportée au samedi 1er october. Cette journée, née en 1914 et qui a toujours lieu le dernier dimanche de septembre, a pris une nouvelle importance avec le pape François, qui a placé la question des migrants au cœur de son agenda. Son thème s'intitule cette année "Construire l'avenir avec les migrants et les réfugiés."

"Pour moi, cette célébration revêt trois grands points significatifs", a déclaré le P. Nikodemus Schnabel, OSB, vicaire patriarcal pour les migrants et les réfugiés. "Le premier est qu'aujourd'hui à nouveau, nos communautés, qui sont marginalisée et invisibles, sans privilèges, ont senti que leur Patriarche les aimait, les voyait et les soutenait. Le fait qu'il a présidé cette célébration, qu'il a montré publiquement que les migrants et réfugiés faisaient partie de l'Eglise et leur a dit, en tant que Patriarche, qu'ils étaient ses frères et sœurs, a vraiment fait de cette célébration un moment fort. Ensuite, il y a l'internationalité, la diversité de cette communauté qui vient de nombreux pays, et qui présente des visages, des rites et des cultures différents, mais qui aujourd'hui a célébré ensemble, de façon unie. Enfin, la présence de religieux et religieuses qui ne sont ni migrants ni réfugiés, mais qui sont quand même venus participer à cette célébration, faisant ainsi preuve de curiosité et d'ouverture d'esprit envers un autre christianisme, qui n'est pas autochtone, mais qui fait aussi partie de l'Eglise de Terre Sainte."

Au cours de la messe, Mgr Pizzaballa a parlé de la résilience et de la foi solide de la communauté des migrants, qui, malgré les nombreux défis concernant leur statut juridique et leurs mauvaises conditions de vie, continuent de montrer au reste du monde une grande espérance et une grande joie. "Ce qui me frappe le plus", a-t-il dit au cours de l'homélie, "lorsque je rencontre le P. Nikodemus et son équipe, c'est de sentir que, malgré tout, au milieu de ces situations d'épreuves, votre foi n'est pas seulement un atout, mais la force qui vous soutient. Vous témoignez d'une force et d'une détermination qui nous étonnent toujours et qui nous soutiennent et nous renforcent également."

Après la célébration, les différentes communautés ont pu mettre leur culture à l'honneur avec différents spectacles. "Aujourd'hui est un grand jour pour nous car nous avons pu célébrer ensemble, en communauté et dans la joie", a déclaré Aude, une Africaine francophone. "Nous bénissons le nom du Seigneur pour cette journée et pour nous avoir permis de célébrer avec notre Patriarche".