Covid-19: le Pape invite à se laisser contaminer par l'amour

Par: Xavier Sartre – Cité du Vatican - Publié le: July 29 Wed, 2020

Covid-19: le Pape invite à se laisser contaminer par l'amour Available in the following languages:

Dans la préface au livre «Communion et espérance, témoigner la foi au temps du coronavirus» du cardinal Kasper et du père Augustin, le Pape François revient sur les derniers mois écoulés et sur les enseignements que nous a apportés la pandémie de Covid-19 notamment du point de vue spirituel.

La Librairie éditrice vaticane (LEV) a publié en italien le livre co-écrit en allemand et publié en juin dernier par le cardinal Walter Kasper, président émérite du conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens et le père George Augustin qui a fondé l'institut cardinal Walter Kasper. Dans cet ouvrage, ils reviennent sur comment «témoigner la foi au temps du coronavirus» alors que les messes n'ont pas pu être célébrées en public dans de nombreux pays européens, et que cette situation, si douloureuse pour les fidèles, perdure encore sur d'autres continents.

Dans la préface de l'édition italienne, le Saint-Père rappelle que «cette situation dramatique a rendu évidente la vulnérabilité, l’inconsistance et le besoin de rachat de nous, êtres humains, et a remis en question tant de certitudes sur lesquelles nous nous étions basés dans notre vie quotidienne pour nos plans et nos projets.» «Cette crise représente un signal d'alarme» souligne le Pape, «un temps d'épreuve et de choix afin que nous puissions orienter notre vie de manière renouvelée vers Dieu, notre soutien et notre but. Cette crise, poursuit François, nous a montré que c'est dans les situations d'urgence que nous dépendons justement de la solidarité des autres et nous invite à mettre notre vie au service des autres de manière nouvelle. Elle doit nous secouer par l'injustice globale afin que nous puissions nous réveiller et sentir le cri des pauvres et de notre planète aussi gravement malade».

Une même famille humaine

Le Pape rappelle également que cette année, si les fidèles n'ont pas pu célébrer Pâques tous ensemble, ils ont écouté tout de même son message de la victoire de la vie sur la mort qui nous invite à nous reconnaître comme membres d'une même famille. «Le danger d'être contaminé par un virus doit nous enseigner un autre type de “contamination”, celui de l'amour qui se transmet de cœur à cœur. Je suis reconnaissant envers tous les signes de disponibilité, à l'aide spontanée et à l'engagement héroïque du personnel de santé, des médecins et des prêtres. En ces semaines nous avons senti la force qui venait de la foi» écrit François.

Le Saint-Père revient aussi sur le fait que les célébrations eucharistiques ont été retransmises par les médias, «une solution d'urgence pour laquelle beaucoup de monde a été reconnaissant. Mais la retransmission virtuelle ne peut pas se substituer à la présence réelle du Seigneur dans la célébration eucharistique» affirme-t-il. Et de se réjouir que la célébration des messes ait pu reprendre dans de nombreux pays, donnant ainsi «la force que nous sert pour affronter les difficiles problèmes qui nous attendent après la crise».