Fête de la sainte palestinienne Marie-Alphonsine

Par: Miral Atik/ lpj.org - Publié le: November 19 Sat, 2022

Fête de la sainte palestinienne Marie-Alphonsine Available in the following languages:

TERRE SAINTE - Le week-end du 18 et 19 novembre 2022, les fidèles ont célébré la sainte palestinienne Marie-Alphonsine Ghattas, qui a fondé la congrégation des Sœurs du Rosaire. Mgr William Shomali, Vicaire général du Patriarcat latin de Jérusalem, a présidé les deux messes en son honneur qui se sont tenues respectivement dans l'église de Notre-Dame de Fatima à Beit Sahour, et dans celle de Notre-Dame du Rosaire à Mamilla, Jérusalem.

Le vendredi 18 novembre, des Palestiniens de la région de Bethléem se sont réunis pour la première fois à l'église de Notre Dame de Fatima pour célébrer la fête de sainte Marie-Alphonsine. "C'était une Sainte humble. Elle a servi notre communauté en Terre Sainte avec amour et fidélité ; elle a été la première à enseigner, en langue arabe, le christianisme dans les écoles," explique une habitante de Beit Sahour. "Nous sommes honorés de vivre sur la terre où elle a grandi", ajoute-t-elle.  

Les fidèles ont également célébré sainte Marie-Alphonsine à Jérusalem, là où elle est née. C'est d'ailleurs à travers elle que la Vierge Marie a fondé cette congrégation. Pendant la célébration, tous ont exprimé leur gratitude pour ce que Dieu a accompli à travers elle. "L'humilité, le silence et la révérence envers la Mère de Dieu et Jésus. Voilà ce que la vie de Marie-Alphonsine m'a appris - me renforçant ainsi dans ma foi chrétienne... Et parce qu'elle est née ici à Jérusalem, je me sens proche d'elle", a déclaré Doris, qui a assisté à la deuxième messe célébrée en l'honneur de la Sainte le 19 novembre, à Mamilla.  

Dans son homélie, Mgr Shomali a comparé la définition de la grandeur selon Dieu à celle du monde, en disant : "Les riches, les célébrités et les politiciens sont loués par le monde, mais aux yeux de Dieu, ce sont ceux qui sont doux et humbles, qui le servent et communient avec lui dans la prière, et surtout qui aiment leur prochain comme eux-mêmes qui doivent être loués." Ses paroles ont fait écho aux deux plus grands commandements que Dieu nous a donnés : aimer son prochain comme soi-même, et aimer Dieu de tout son cœur (Matthieu 22, 37-39). "C'est ainsi que notre sainte Marie-Alphonsine a vécu, au service de Dieu et du peuple de cette Terre Sainte, en servant dans différentes villes pendant 35 ans. Elle est notre fille, la fille de Jérusalem", a ajouté Mgr Shomali tout en soulignant les empreintes qu'elle a laissées sur cette terre. "Elle a vécu ce qu'elle a enseigné et enseigné ce qu'elle a vécu".  

Bref aperçu de la vie de sainte Marie-Alphonsine :

  • Née le 4 octobre 1843, ses parents la baptisent "Soultanah", Reine en arabe, d'après le nom de Notre Dame, Reine du Ciel et de la Terre. 
  • La même année, le 19 novembre, à l'âge d'un mois et demi, elle reçoit son nom de baptême, Marie. 
  • Cinq ans plus tard, Soultanah commence à fréquenter l'école des Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition.
  • En 1860, après un postulat de deux ans chez les sœurs de Saint-Joseph, elle reçoit, à l'âge de dix-sept ans, l'habit religieux ainsi que son nouveau nom, Alphonsine, qui signifie "prête au combat".
  • Après ses vœux en 1863, elle devient enseignante dans une école publique de Jérusalem.
  • Entre 1874 et 1879, elle commence à assister à quatre apparitions de la Vierge Marie, au cours desquelles la Mère de Dieu lui demande d'établir la congrégation du Rosaire. 
  • Elle établit aussi un orphelinat à Ain Karem et crée la Confrérie de l'Immaculée Conception et la Confrérie des Mères Chrétiennes.
  • Vers la fin de sa vie, sa santé commence à décliner. Elle meurt le 25 mars 1927, en la fête de l'Annonciation.
  • Elle est béatifiée en 2009, et canonisée par le pape François le 17 mai 2015. 

Pour voir toutes les photos de la célébration, cliquez ici.