Fête du Christ-Roi : "Nous rappeler qui il est vraiment"

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: November 20 Sun, 2022

Fête du Christ-Roi : "Nous rappeler qui il est vraiment" Available in the following languages:

TABGHA - Le dimanche 20 novembre, la communauté philippine de Terre Sainte a célébré la fête du Christ Roi dans l'église de la Multiplication des Pains et des Poissons, en Galilée.

Cette solennité, qui met en évidence la royauté de Jésus et son royaume à venir, a été ajoutée au calendrier liturgique par le pape Pie XI en 1925, et marque la fin de l'année liturgique.  

Aujourd'hui, bien que la plupart de la communauté philippine vive près de la région de Tel Aviv, cette fête a été l'occasion pour les Philippins habitant la partie nord du pays de se rassembler pour une messe présidée par le père Nikodemus Schnabel, OSB, Vicaire patriarcal pour les migrants et les demandeurs d'asile.

"Jésus-Christ, notre roi, nous montre vraiment la beauté d'être un être humain", a-t-il déclaré au cours de son homélie, après avoir salué la communauté philippine ainsi que les frères et sœurs passionistes, bénédictins et franciscains qui ont participé à la célébration. "Parce que sa vie ne tournait pas autour de l'amélioration mais du dévouement. [...] Alors, comme lui, dépensez votre temps, votre amour, votre vie, sans intentions autres. Soyez avec les autres et avec Dieu, et goûtez vraiment la beauté d'être Ses créatures."

Après la messe, qui s'est déroulée à Tabgha précisément parce que les Sœurs Bénédictines en charge du lieu s'appellent les Sœurs Bénédictines du Roi Eucharistique, les Philippins ont continué à célébrer avec un programme comprenant des danses, un repas partagé et de la musique. "Le chant est pour moi une façon de louer le Seigneur et de le remercier pour tout ce qu'il fait pour nous", a déclaré Jill, membre de la chorale.

"C'était la première fois que je célébrais cette fête", a de son côté avoué Angel, bénévole à l'église de la Multiplication depuis le 21 juillet. "Je trouve que c'est une très belle façon de terminer l'année liturgique, car, tout au long de celle-ci, nous vivons l'histoire de Jésus et apprenons ce que signifie être chrétien.... Avec tous ces hauts et ces bas, depuis Noël jusqu'à la crucifixion. Terminer par la célébration du Christ Roi nous rappelle finalement ce qu'il est vraiment."