Beta Version

Inauguration d’un espace musée au centre Saxum d’Abou Gosh

Publié le: February 12 Tue, 2019

 

ABU GOSH – Jeudi 7 février, au centre Saxum d’Abou Gosh, a eu lieu l’inauguration du “centre des visiteurs”, un musée pour les pèlerins qui, lors de leur visite en Terre sainte, souhaitent enrichir leur expérience. Le ministre israélien du Tourisme, Yariv Levin, figurait parmi les représentants des différentes institutions.

À une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Jérusalem, près du village d’Abou Gosh, se trouve le centre “Saxum”. Ce dernier est géré par l’Opus Dei et abrite un espace visiteurs destiné à l’accueil des touristes ainsi qu’un espace de congrès réservé aux réunions privées des membres de la prélature personnelle de l’Opus Dei.

Le nom latin “Saxum” qui signifie “rocher”, fait référence au surnom que St. Josemaría Escrivá de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei, a donné à son ami et collaborateur, qui deviendra plus tard le prélat de l’oeuvre, Beato Alvaro del Portillo, en raison de sa loyauté et de sa force d’esprit. Aujourd’hui, les deux sont enterrés dans l’église prélatice de Santa Maria della Pace à Parioli, à Rome.

La décision de construire un centre près d’Abou Gosh n’est pas anodine : cette région est particulièrement importante en raison de son patrimoine historique et biblique. Dans ces lieux se trouvait le Kyriat Yearim (qui signifie “village forestier”) un endroit où l’Arche de l’Alliance aurait été reçue avant même la fondation de Jérusalem et la construction du Temple.

Dans ce cadre évocateur, l’Opus Dei a décidé d’ouvrir le Saxum, un centre qui sert à la fois de lieu de visite pour les pèlerins et de repère pour les numéraires et les surnuméraires qui vivent en Terre Sainte ou venant occasionnellement. Pour rappel, l’Opus Dei représente une prélature personnelle et non territoriale, ce qui implique que ses membres (“numéraires” et “surnuméraires”) se répandent dans le monde entier et obéissent directement au Pape.

Jeudi 7 février, a été inaugurée la section du Saxum dédiée aux visiteurs, baptisée “Visitor Center”, qui aidera les pèlerins à approfondir leurs connaissances de la Terre Sainte en utilisant divers outils multimédias, afin d’enrichir leurs connaissances personnelles. La zone “Expérience de la Terre de Jésus” offre aux visiteurs la possibilité de faire d’abord un “tour multimédia” à l’intérieur du musée puis un tour physique, à pied, en direction d’Emmaüs. La “visite multimédia” fournit au pèlerin une perspective historique, géographique et biblique lui permettant de comprendre les événements les plus significatifs de l’histoire du salut. Parmi les différentes étapes du parcours, est visible la “carte de pierre” qui suit les traces d’Abraham et de Moïse sur, comme son nom l’indique une carte de pierre, gravée à l’étage de la cour. La “chronologie”, qui retrace les événements de l’histoire de la Terre Sainte représenté par une ligne de temps placée sur les murs, et la “salle du 1er siècle”, qui guide le visiteur en décrivant la complexité de la vie quotidienne vécue en Judée romaine du premier siècle de notre ère. L’expérience multi sensorielle se poursuit dans la salle “cube” où se déroulent des projections de contenu audiovisuel à 360 °. Le voyage est accompagné d’écrans tactiles qui permettent aux pèlerins de naviguer virtuellement à travers l’histoire et observer l’évolution des lieux saints de la région, tout en retraçant les événements clés de la vie de Jésus.

Après avoir terminé l’itinéraire à l’intérieur du centre d’accueil, les visiteurs peuvent emprunter le “chemin d’Emmaüs”, un sentier de dix-huit kilomètres qui mène à la ville du même nom, sur le chemin laissé par les disciples mentionnés dans l’évangile de Luc (Luc 24, 13-suiv.).

Le ministre israélien du Tourisme, M. Yariv Levin, et le président du Conseil régional de Mateh Yehuda, M. Niv Vizel, ont assisté à la cérémonie d’ouverture. Son Excellence représentait le Patriarcat latin de Jérusalem, Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Vicaire patriarcal de Jérusalem et de la Palestine. Au cours de la cérémonie, des personnalités du Centre Saxum sont intervenues, notamment la coordonnatrice de la communication, Mme Gabriela Kustner, le secrétaire général de la Fondation Saxum, Mme Linda Corbi et le directeur commercial, Mr Manuel Cimadevilla.

L’inauguration religieuse et la bénédiction du “Visitor Center”, ainsi que du centre de conférence sont programmées pour le 1er mars.

Filippo De Grazia