Incendie à Notre-Dame : La Terre Sainte prie pour l’Eglise de France

Publié le: April 16 Tue, 2019

Incendie à Notre-Dame : La Terre Sainte prie pour l’Eglise de France Available in the following languages:

PARIS – Dans la soirée du lundi 15 avril 2019, le toit et la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont été détruits par un incendie ravageur. A la vue de cette tragédie, les évêques et responsables catholiques de Terre Sainte ont joint leur voix à celle du monde pour exprimer leur solidarité avec le peuple et l’Eglise de France.

Suite à l’incendie, et dans un message publié sur le site Internet du diocèse de Paris, Mgr Michel Aupetit a invité les prêtres du diocèse de Paris à faire sonner « les cloches de vos églises pour inviter à la prière ». Au matin de la tragédie, l’archevêque a déclaré dans une interview donné à BFMTV avoir reçu des messages de solidarité de la France et du monde entier, Haïm Korsia, le Grand Rabbin de France, étant le premier à exprimer son union avec l’archevêque. Il a également rappelé que « Notre Dame est plus qu’un symbole, c’est un signe et l’âme de la France ».

Dès que la nouvelle de l’incendie s’est répandue, des messages de solidarité ont commencé à affluer du monde entier pour témoigner de la sympathie au peuple français. Le Saint-Siège s’est dit « choqué et triste » à la vue des dégâts causés par les flammes, a fait part de sa proximité avec les catholiques français et le peuple de Paris et a prié pour les pompiers qui tentaient de contenir le feu.

L’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte n’a pas manqué non plus d’élever sa prière pour les fidèles parisiens, surtout en ce temps de la Semaine Sainte, qui a commencé le 14 avril, dimanche des Rameaux. Dans une déclaration, les Ordinaires catholiques expriment leurs souhaits que l’incendie ne soit pas criminel et  que le travail des flammes abime le moins possible ce magnifique édifice.

De son côté, Mgr Pierbattista Pizzaballa a très vite envoyé un message de solidarité au nom de l’Église de Jérusalem et du Patriarcat latin à Mgr Aupetit. Dans son message, il écrit que « Notre-Dame est le symbole de l’Eglise de Paris et de la France et une référence historique et culturelle pour toute l’Europe ». Il encourage avec amitié l’Église de France qui a «  tous les éléments et la force pour reconstruire et renaître », croyant avec force que « les images du feu deviendront le symbole du nouveau départ. Rien n’est perdu. »

Parmi les chefs religieux musulmans, le Grand Imam d’Al-Azhar a exprimé, dans un message sur Twitter, sa proximité ainsi que son soutien total au peuple français.

Notre-Dame abrite de nombreuses œuvres d’art et objets sacrés, dont les reliques de la Passion : un morceau de croix, un clou et la Sainte Couronne d’épines. Les pompiers ont pu récupérer ces objets précieux, et bien d’autres encore qui se trouvaient à l’intérieur de la cathédrale, et les entreposer dans un lieu sécurisé.

L’Ordre du Saint-Sépulcre en France, à qui a été confié la garde des reliques de la Passion, a exprimé sa gratitude aux pompiers qui ont risqué leur vie pour sauver les objets sacrés. « L’Ordre du Saint-Sépulcre remercie les pompiers qui ont risqué leur vie pour cela. Les membres prient pour eux, en particulier pour celui qui a été grièvement blessé en luttant contre l’incendie » peut-on lire dans le communiqué publié sur son site internet.

La raison de l’incendie n’est pas encore identifiée, mais elle pourrait être liée aux travaux de rénovation de la cathédrale qui s’étaient avérés nécessaires pour stabiliser la structure.

Saher Kawas