Journée d’Amitié à Saint-Pierre en Gallicante

Publié le: November 27 Wed, 2019

JERUSALEM – Le dimanche 24 novembre 2019, à l’occasion de la fête du Christ Roi, les Augustins de l’Assomption et les Oblates de l’Assomption ont célébré l’anniversaire de la mort de leur fondateur, Emmanuel d’Alzon, décédé le 21 novembre 1880. Un évènement auquel s’est joint une foule nombreuse venue des quatre coins de Jérusalem. 

Les amis des deux communautés se sont retrouvés le dimanche 24 novembre sur le site de Saint-Pierre en Gallicante, propriété des Augustins de l’Assomption, pour un rendez-vous qui coïncide par ailleurs avec la semaine de solidarité avec les Œuvres de la congrégation.

L’évènement a débuté par une messe, célébrée dans la crypte de l’église de Saint-Pierre en Gallicante. Le Père Jean-Daniel, supérieur de la communauté, a présidé la célébration eucharistique, entouré pour l’occasion du Père Cézar, assomptionniste, et de plusieurs autres prêtres résidant à Jérusalem.

Dans son homélie, le père Jean Daniel a rappelé que notre devoir de chrétiens était de « travailler à l’avènement du règne de Dieu, par la prière, mais aussi en travaillant à notre sanctification », rappelant « l’esprit apostolique » des Assomptionnistes. Il est aussi revenu sur les nombreuses Œuvres de la Congrégation (enseignement, prédication, missions, presse), dont l’objectif, a-t-il dit, est de parvenir au « triomphe de la vérité ». Il a terminé son allocution en insistant sur le devoir de solidarité et de charité à l’égard des pauvres. Un devoir qui a poussé le Père D’alzon, né dans une famille noble, à quitter toute sa richesse pour devenir religieux et se tourner vers les plus démunis.

Dans un second temps, une présentation – en anglais et en français – de l’Assomption et de ses Œuvres a été proposée aux invités. Toujours installées dans la crypte, les personnes présentes ont pu visionner une série de diapositives et de vidéos retraçant l’Histoire des deux congrégations religieuses et décrivant précisément leurs différentes actions à travers le monde. Une initiative qui a permis à l’assemblée de mieux comprendre le sens de la mission des Assomptionnistes et la place qu’ils occupent au sein de l’Eglise.

Un buffet dinatoire a ensuite été servi dans la cafétéria de Saint-Pierre en Gallicante.

La congrégation religieuse des Augustins de l’Assomption a été fondée en 1845, et celle des Oblates en 1865, à Nîmes (France) par le père Emmanuel d’Alzon (1810-1880), Vicaire général du Diocèse et directeur du Collège de l’Assomption.

Les Assomptionnistes, qui ont pour devise : « Que ton règne vienne », sont présents aujourd’hui dans 30 pays, où ils se consacrent à l’enseignement, aux œuvres sociales et missionnaires, notamment à travers les pèlerinages. Ils représentent également en France la première entreprise de presse chrétienne, publiant par exemple le quotidien La Croix, Pèlerin et Prions en Église.

Arrivés en pèlerinage dès 1882, ils ont animé deux grands centres en Terre Sainte : Notre-Dame de France (aujourd’hui devenu Notre Dame Center, placé sous la responsabilité du Vatican) et Saint-Pierre en Gallicante. Ils sont au service des pèlerins avec l’aide des sœurs Oblates de l’Assomption, d’employés et de volontaires.

Geoffroy Poirier-Coutansais