Jubilé de Petite Sœur Christine : la simplicité au service de l’amour

Publié le: March 28 Tue, 2017

Jubilé de Petite Sœur Christine : la simplicité au service de l’amour Available in the following languages:

JERUSALEM – Le 26 mars 2017, Petite Sœur Christine a célébré ses 50 ans de vie religieuse à Abu Dis, entourée des résidents du Home Notre-Dame des Douleurs, la maison de retraite où elle est aujourd’hui en service, des fraternités des Petites Sœurs de Jésus de Palestine et d’Israël et de leurs amis.

Simplicité et Amour. C’est avec ces mots que l’on pourrait définir la messe d’action de grâce célébrée par le père Rafiq Khoury, prêtre du Patriarcat latin, à l’occasion des 50 ans de vie religieuse de Petite Sœur Christine. Mais ces mots pourraient aussi définir sa vie : la simplicité au service de l’Amour. L’Amour du Christ et par conséquent l’amour des plus pauvres et des plus délaissés.

Depuis plus de soixante ans, les Petites Sœurs de Jésus ont rejoint la Terre Sainte pour vivre la vie cachée de Jésus à Nazareth. A la suite du Frère Charles et de Sr Magdeleine de Jésus, la fondatrice des fraternités, elles vivent au plus près des populations dans différentes villes du diocèse. Le lieu le plus célèbre est la VIème station où elles tiennent une petite boutique, partageant ainsi la vie de la population de la vieille ville et vivant au plus près de l’humanité du Christ.

C’est là que Sr Christine est arrivée il y a plus de cinquante ans avant de faire ses premiers vœux de religieuse dans la petite église Sainte Véronique où l’Amour prend la forme d’un simple linge.

Pendant cinquante ans, la Petite Sœur a vécu dans les différentes fraternités installées en Terre Sainte. La période qui a marqué le plus sa vie est le temps passé avec les familles de Gaza en plein cœur du conflit.

Dans son homélie, le père Rafiq a rappelé les trois éléments qui ont constitué les cinquante années qui ont formé cette « histoire d’amour », cette « Alliance » : Dieu « qui a accompagné Christine, jour après jour, à chaque pas de sa vie, par sa présence mystérieuse et réelle, par sa Parole vivante et vivifiante, par son Corps et de son sang », la Fraternité des Petites Sœurs « qui lui a donné des modèles, Frère Charles et Petite Sœur Magdeleine, une spiritualité, un style de vie, la vision d’une présence et d’un témoignage » et le peuple palestinien,  avec lequel les Petites Sœurs sont en solidarité et en communion, les palestiniens du petit peuple de leur voisinage,  de leur quartier, de leur entourage, de leur milieu. »

Avec ses sœurs de fraternité, Petite Sœur Christine continue aujourd’hui encore à donner avec la même simplicité de l’Amour aux résidents du Home Notre-Dame des Douleurs avec dans l’esprit le  même désir que Petite Sœur Magdeleine, la fondatrice : avancer vers Jésus avec les plus pauvres, les plus délaissés, sans distinction de religion.

Cécile Klos