La Maison d’Abraham célèbre son saint patron

Publié le: October 14 Mon, 2019

La Maison d’Abraham célèbre son saint patron Available in the following languages:

JERUSALEM – Le samedi 12 octobre 2019, sur les hauteurs du Mont du Scandale, dans le quartier de Ras El-Amud à Jérusalem-Est, la Maison d’Abraham a célébré sa traditionnelle fête de Saint Abraham. L’occasion pour l’institution francophone de consacrer plus de cinquante années d’action chrétienne en Terre Sainte.

La journée s’est ouverte sur le traditionnel Conseil annuel de la Maison d’Abraham, en présence, entre autres, de la Vice-présidente du Secours catholique-Caritas France, Mme Louise Avon, de l’aumônier de la Maison, le Père Guy Tardivy, de sa directrice par intérim, Marie-Christine Gonzalez, ainsi que de la Mère supérieure, Sr Amanda. À noter la participation de personnalités importantes issues de l’Eglises locale, comme l’Exarque patriarcal syro-catholique de Jérusalem, Mgr Grégoire Pierre Melki, du Vicaire patriarcal latin à Jérusalem et en Palestine, Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, ou encore du Père secrétaire à la conférence épiscopale, Pietro Felet. Une présence qui témoigne des liens solides qui existent entre la Maison d’Abraham et l’Eglise de Terre Sainte. Le Conseil a été l’occasion de discuter de l’avenir de l’institution, de son orientation et de ses divers projets. Celle-ci entreprend actuellement des travaux importants de rénovation, avec l’aide d’une jeune architecte française et volontaire en Terre Sainte, Clotilde Chavy, présente également à la réunion.

L’évènement s’est poursuivi par une messe, célébrée dans la chapelle de la Maison d’Abraham par Mgr Grégoire Pierre Melki, en présence du Nonce apostolique en Israël et à Chypre et délégué apostolique pour Jérusalem et la Palestine, Mgr Leopoldo Girelli, ainsi que du Consul général de France à Jérusalem, M. René Troccaz. Entouré de Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, qui concélébrait la messe, Mgr Melki a eu l’élégance d’adopter pour l’occasion le rite latin. Au fond de la chapelle, des musiciens palestiniens accompagnaient quant à eux la célébration par des notes de piano et des chants arabes.

Mgr Melki a naturellement consacré son homélie au personnage de Saint Abraham, à travers sa vie et ses actions, insistant longuement sur l’exemple de confiance en Dieu qu’il représente pour tout chrétien. Après avoir loué le courage et la foi du Patriarche qui a tout quitté pour suivre « l’inspiration du Seigneur », l’Exarque a évoqué le drame des réfugiés et déplacés victimes du déracinement dans leur quête de « sécurité humaine ». Soulignant l’importance de ne pas rester silencieux face aux nombreuses injustices qui affectent la région, il a appelé l’assistance à suivre l’exemple d’Abraham, et a rappelé l’importance de la prière, « cœur de la mission », pour affronter les épreuves de ce monde. Mgr Melki a conclu son intervention en remerciant le Secours catholique-Caritas France, dressant un parallèle entre les missions de la Maison d’Abraham et l’hospitalité qui a été celle du Patriarche et saint tout au long de son existence.

Un cocktail a ensuite été proposé dans la cour de la Maison. Ce moment a été l’occasion pour les nombreux invités, prêtres, laïcs, bénévoles et volontaires en Terre Sainte déjà présents à la messe d’échanger dans une ambiance conviviale et francophile, tout en permettant aux membres de la communauté française de Jérusalem de partager leur expérience dans la Ville sainte. Saluant la présence du nouveau Consul Général de France, Mme Louise Avon a d’ailleurs rappelé dans son discours le lien très fort qui existe entre la Maison d’Abraham et la France. Accompagnée du Père Hervé Perrot, Aumônier national du Secours catholique-Caritas France, Mme Lavon a tenu par ailleurs à saluer le travail de Marie-Christine Gonzalez, qui assure l’intérim à la direction de la Maison d’Abraham depuis le départ de Cécile Roy au mois d’Août dernier.

La Maison d’Abraham a été fondée en 1964 dans un ancien monastère bénédictin par le président du Secours catholique Mgr Jean Rodhain, sur la demande du Pape Paul VI. Conformément au souhait du Saint-Père, l’institution se donna alors pour missions d’accueillir les personnes désireuses de découvrir Jérusalem et la Terre Sainte, en particulier les plus démunis, mais aussi de favoriser les échanges entre les différents acteurs soucieux d’agir pour la justice et la paix.

Aujourd’hui propriété de l’Eglise syriaque catholique, la Maison d’Abraham bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle. Située sur le Mont du Scandale, à côté du Mont des Oliviers, elle offre une des vues les plus splendides sur la Ville sainte et peut accueillir jusqu’à 140 personnes. L’institution, qui ouvre ses portes à tous les voyageurs, se veut un lieu d’accueil, de rencontres, de ressourcement et de formation. Les Sœurs Dominicaines de la Présentation y sont installées depuis son ouverture et de nombreux bénévoles viennent y donner de leur temps tout au long de l’année.

Geoffroy Poirier-Coutansais