La paroisse de Jifna célèbre le jubilé d’or d’ordination sacerdotale du père Elias Michel Odeh

Par: Geoffroy Poirier-Coutansais/PLJ - Publié le: August 25 Tue, 2020

La paroisse de Jifna célèbre le jubilé d’or d’ordination sacerdotale du père Elias Michel Odeh, chanoine du Saint-Sépulcre Available in the following languages:

JIFNA – Le samedi 22 août s’est déroulé le jubilé des 50 ans de sacerdoce du père Elias Odeh, prêtre du Patriarcat latin, en l’église Saint-Joseph de Jifna (la biblique Gofna), en Palestine, au cours d’une célébration eucharistique présidée par le P. Elias lui-même, et concélébrée par plusieurs autres prêtres du Patriarcat, avec l’assistance pontificale de Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo. Une célébration très émouvante au cours de laquelle les invités ont pu rendre hommage à l’immense travail accompli par l’enfant de Jifna au bénéfice de l’Eglise-Mère de Jérusalem. 

Ils étaient quelques dizaines, en raison des restrictions liées du Covid-19, à se réunir le samedi 22 août dans la petite église de Jifna, ville de naissance du père Elias Odeh, pour célébrer le jubilé de ce dernier, ordonné prêtre le 27 juin 1970 à Jerusalem par le Patriarche latin de l’époque Alberto Gori.

Le père Elias a présidé la célébration, entouré de plusieurs prêtres du Patriarcat latin, à l’instar du P. Rafiq Khoury, du P. Louis Hazboun, curé de Birzeit, du P. Jamal Khader, curé de Ramallah, du P. Emil Salaytah, vicaire judiciaire, du P. Yacoub Rafidi, recteur du Séminaire de Beit Jala, du P. Ibrahim Shomali, chancelier patriarcal. Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo était pour sa part présent en tant que vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine, et surtout en tant qu’ancien compagnon du Séminaire de Beit Jala et ancien collaborateur dans le travail pastoral. Le Patriarche émérite Michel Sabbah a lui aussi fait le déplacement en l’honneur du père Elias, imité par le P. Georges Ayyad, curé orthodoxe, et une petite dizaine de sœurs du Rosaire qui ont tenu à rendre hommage à l’enfant du pays. Le chant a été assuré, de façon merveilleuse, par la chorale paroissiale.   

A noter, en outre, la présence de quelques pères et frères bénédictins. Car le père Elias a été ordonné en la basilique de la Dormition à Jérusalem - monastère appartenant à l’ordre de Saint-Benoit - aux côtés d’une dizaine d’autres prêtres, parmi lesquels le P. Johnny Sansour, le P. Dominique Santa Maria (indien du Koweit), et encore le P. Pietro Felet, scj, secrétaire de l’Assemblé AOCTS, de la CELRA et cérémoniaire patriarcal, présent à l’église Saint-Joseph de Jifna ce samedi 22 août. Le P. Elias a par ailleurs officié presque toute sa vie sacerdotale en Galilée, où il avait collaboré généreusement avec les Bénédictins de Tabgha.

Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, qui connaît bien le P. Elias, a rappelé dans son homélie toutes les décennies de coopération entre les deux hommes, au séminaire de Beit Jala pendant 9 ans, puis comme vicaires à Ramallah, et surtout en Galilée où Mgr Marcuzzo a passé 23 années comme vicaire patriarcal à Nazareth tandis que le P. Elias occupait la fonction de vicaire paroissial puis de curé de Reneh durant 33 ans, de Shefaamer pendant 10 ans et de Rameh pendant 2 ans. Le Vicaire Patriarcal a souligné à ce titre le travail extraordinaire accompli par le P. Elias, à qui l’on doit beaucoup d’initiatives, parmi lesquelles la construction de la grande école patriarcale de Reneh, ainsi que les projets de construction des écoles de Jaffa et de Rameh. Il ne faut pas oublier qu’il était le directeur des écoles du Patriarcat en Galilée pendant 17 ans.

Mgr Marcuzzo a aussi rappelé la signification spéciale que revêt le jubilé d’un prêtre de l’Eglise-Mère de Jérusalem, « l’un des descendants natifs du petit groupe de croyants, disciples et apôtres qui ont aimé et suivi Jésus dans une longue et fidèle tradition sans interruption ». Il a remercié le Seigneur pour ce qu’Il a accompli à travers le P. Elias, un prêtre qui est resté fidèle toute sa vie à sa mission, sa paroisse et au Patriarcat, malgré toutes les difficultés rencontrées au cours de son long sacerdoce. A cet égard Mgr Marcuzzo a tenu à présenter des excuses pour toutes les critiques portées à tort dans le passé, par certains, contre le P. Elias dans le cadre de la gestion de ses responsabilités pastorales et scolaires, ce dernier ayant finalement été reconnu exempt de tout reproche.

Le P. Elias s’est vu remettre, des mains de Mgr Marcuzzo et au nom de l’Administrateur du Patriarcat latin Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique, la médaille d’or du Saint-Sépulcre, tandis que la paroisse de Jifna lui remis pour sa part une croix pectorale dorée. En 2005, le P. Elias avait reçu la croix d’archimandrite des mains de l’évêque grec-melkite catholique de Galilée, Mgr Elias Shakour, en raison du service pastoral de 25 ans de la communauté melkite de Reneh qui n’avait pas de curé propre à ce moment-là.

Le jubilé s’est poursuivi par une petite réception, riche en Mabrouks, suivie d’un repas au « restaurant Dream de Jifna » fondé par le frère du Père Elias et géré aujourd‘hui par ses neveux. L’évènement n’aurait pu se dérouler aussi agréablement sans le travail du P. Johnny Bahbah, curé de Jifna, et des Sœurs du Rosaire de la paroisse qui ont tout organisé.

Le père Elias, âgé de 75 ans, vit désormais retiré, dans le calme et la paix de son ancien village biblique de Jifna.