Le Carmel de Bethléem invite à célébrer la fête de sainte Mariam Baouardy

Publié le: August 27 Tue, 2019

Le Carmel de Bethléem invite à célébrer la fête de sainte Mariam Baouardy Available in the following languages:

BETHLEEM – Le lundi 26 août 2019, à l’église du Carmel de Bethléem, s’est tenu une célébration eucharistique en mémoire de Sainte Mariam de Jésus Crucifié, née Mariam Baouardy. A cette occasion, Mgr Marcuzzo, Vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine a célébré la messe devant un très grand nombre de fidèles et de religieux.

En Terre Sainte, on ne peut que constater une très forte dévotion à Sainte Mariam de Jésus Crucifié, née Mariam Baouardy, une religieuse et mystique palestinienne qui a vécu dans la seconde moitié du XIXe siècle. Membre de l’Ordre des Carmélites Déchaux, Mariam Baouardy a consacré sa vie brève mais intense au Seigneur, d’abord en France, puis en Inde et en Palestine, où elle meurt le 26 août 1878 à l’âge de 32 ans.

Le 26 août est une date fixe pour les nombreux fidèles qui affluent dans les quatre monastères carmélites de Terre Sainte (en plus de Bethléem, il y a ceux de Nazareth, Jérusalem et Haïfa) pour fêter leur Sainte à travers des événements et des célébrations qui honorent sa mémoire.

Lors du rendez-vous à Bethléem, dans le monastère carmélitain où les restes de la Sainte sont conservés, une messe solennelle a été célébrée, à laquelle les fidèles ont très fortement répondu, et dont un certain nombre venait même de Galilée. Près de trente religieux et plus de cinquante religieux, appartenant à différentes congrégations, ont répondu positivement à l’invitation de la prieure, Mère Anne-Françoise de la Présentation, et des sœurs du Carmel de Bethléem. Étaient également présents l’évêque émérite Mgr Kamal Bathish et le Vicaire patriarcal émérite grec-catholique, Mgr Joseph Zerey, l’assistant de l’Association des Carmels de Terre Sainte, le père Abdo Abdo Abdo, les aumôniers traditionnels du monastère, les Pères Firmin Burguinat et Pietro Felet, les curés latins et melkites de Bethléem, les Pères Rami Asakrieh et Yaacoub Abou-Saadah et plusieurs autres prêtres de la région.

Dans son homélie, Mgr Marcuzzo a brièvement retracé la vie, riche en phénomènes spirituels extraordinaires, de la Sainte originaire d’Ibillin, en insistant particulièrement sur le rôle joué par l’Esprit Saint dans la vie de sainte Mariam, en commentant sa prière devenue populaire : « O Esprit Saint, inspire-moi ». Il s’est ensuite attardé sur la grande fascination que la sainteté de Marie de Jésus Crucifié a suscitée et suscite encore chez beaucoup de personnes, au point que de nombreuses initiatives éditoriales et multimédia sont régulièrement promues pour la diffusion de sa renommée et de sa sainteté. Parmi eux, on a mentionné les œuvres du Frère Leonardo Maria di Gesù Crocifisso et du P. William-Marie Merchat, ce dernier présent à la messe et auteur de plusieurs livres consacrés à Mariam Baouardy.

Cette année, les Sœurs Carmélites ont voulu combiner la fête du Saint de Bethléem avec le jubilé d’or du célébrant, Mgr Marcuzzo. Une image du saint et un souvenir du jubilé ont été distribués aux fidèles à la fin de la célébration. Le Vicaire patriarcal a rappelé que, toujours séminariste, fasciné par la spiritualité de Mariam Baouardi et de sainte Thérèse de Lisieux, il s’était inscrit dans le tiers-ordre carmélite dans cette même chapelle à Bethléem et avait choisi la devise jubilaire : « Guidé par l’Esprit Saint » (Rom 8, 14), inspiré par l’exemple de sainte Mariam Baouardi et résumé de ses cinquante années de sacerdoce.

À la fin, toutes les personnes présentes faisaient la queue pour vénérer la dépouille mortelle de la Sainte, située à gauche de l’autel, et pour saluer les moniales carmélites.

Un temps d’amitié et de rafraichissement a suivi dans le jardin adjacent à la chapelle du Carmel où, la veille, un programme culturel, récréatif et de chant pour les enfants de la région avait été organisé, le tout concentré autour de la figure de la Sainte.

 

Filippo De Grazia