Le Centre Notre-Dame de la Paix et l'Université catholique de Milan organisent une conférence sur l'autisme

Par: abouna.org - Publié le: April 16 Fri, 2021

Le Centre Notre-Dame de la Paix et l'Université catholique de Milan organisent une conférence sur l'autisme Available in the following languages:

JORDANIE - Le jeudi 8 avril 2021, le Centre Notre-Dame de la Paix pour les personnes handicapées, affilié au Patriarcat latin de Jérusalem, a organisé, en collaboration avec l'Université catholique du Sacré-Cœur de Milan, une conférence virtuelle sur les troubles du spectre autistique, à laquelle a participé une sélection de chercheurs, pour aborder les développements scientifiques et thérapeutiques les plus importants dans le domaine de l'autisme, en particulier en ce qui concerne l'orthophonie et la rééducation.

Au cours de la séance d'ouverture, le professeur Ricardo Redaelli, Directeur du Centre de Recherche sur le Système Sud et la Méditerranée élargie (CRISSMA), de l'Université catholique du Sacré-Cœur de Milan, a observé que cette conférence virtuelle était associée à la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, qui tombe le 2 avril de chaque année.

Sa Béatitude Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, a remercié les organisateurs de cette importante initiative, évoquant les circonstances qui ont suivi la pandémie qui a révélé des inégalités entre les peuples du monde entier, notamment en ce qui concerne le droit d'accès aux services de santé.

Le Patriarche Pizzaballa a mis en lumière l'importance de la conférence qui contribuera à fournir une inspiration supplémentaire aux personnes possédant une expertise pertinente, afin de prendre les mesures nécessaires et de sensibiliser aux personnes handicapées. La conférence attirera également l'attention sur de nouvelles voies et méthodes pour promouvoir la prise de conscience et l'intégration dans la société jordanienne.

L'Évêque de Jérusalem a exprimé sa gratitude envers l'Université catholique du Sacré-Cœur pour son soutien au Patriarcat latin à travers le Centre Notre-Dame de la Paix, qui a été créé en 2004 pour fournir des services quotidiens gratuits dans un environnement aimant et accueillant à ceux qui sont handicapés, quels que soient leurs antécédents religieux, sociaux et économiques, en espérant que cette conférence sera la première pour davantage d’initiatives et d’activités au profit de la société jordanienne dans son ensemble.

Le Professeur Franco Anelli, Président de l'Université catholique de Milan, a remercié les organisateurs de cette conférence virtuelle et les personnes qui la suivaient sur Internet, notant que la coopération existant entre l'université et le Centre Notre-Dame de la Paix se poursuivra, car elle s'inscrit également dans la démarche et l'identité de l'Université, qui fête cette année le centenaire de sa création, en présentant son message de solidarité, d'engagement et de coopération internationale.

 

Pour sa part, Marco Caselli, Directeur du Centre universitaire pour la solidarité internationale (Cesi), a noté que le Centre a été créé en 2006 dans le but de coordonner toutes les initiatives et programmes lancés par l'Université catholique de Milan au niveau de la coopération internationale, en soutenant le développement humain comme la promotion de la citoyenneté et de la contribution du peuple à la protection de notre maison commune, et la poursuite d'un modèle idéal de progrès social, inspiré des valeurs mentionnées dans la lettre du Pape Paul VI « Populorum Progressio » en 1967.

Dans son discours, l’Abbé Shawki Baterian, Directeur du Centre Notre-Dame de la Paix, a noté que la conférence portait sur un sujet très important en raison du grand nombre de personnes atteintes d'autisme en Jordanie et dans le monde. Il a souligné que, depuis la création du centre, il fournissait gratuitement des services intégrés et complets de réadaptation et d'éducation pour aider les personnes handicapées à améliorer la qualité de leur vie quotidienne et à renforcer leur implication et leur engagement dans la société locale et ses institutions.

L’Abbé Shawki a déclaré que « ce Centre est unique en son genre, à la fois en Jordanie et au Moyen-Orient. Il fournit des services de haute qualité aux Jordaniens indépendamment de leurs origines religieuses, sociales et économiques, en plus des réfugiés syriens et irakiens via son siège à Amman, et sa deuxième succursale à Aqaba, ainsi que d'autres unités externes à Zarqa, Al- Mafraq et Anjara qui travaillent tous ensemble pour garantir une dignité humaine sacrée ».