Le P. Imad Twal rédige une étude sur l’éducation en présentiel et en distanciel dans les écoles du Patriarcat latin de Jérusalem en Jordanie

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: July 07 Thu, 2022

Le P. Imad Twal rédige une étude sur l’éducation en présentiel et en distanciel dans les écoles du Patriarcat latin de Jérusalem en Jordanie Available in the following languages:

JORDANIE – Aujourd’hui prêtre de la paroisse de Fuheis (Jordanie), ayant été directeur dans plusieurs écoles du LPJ dans le pays ainsi que professeur et conférencier, le P. Imad Twal a récemment travaillé sur une étude centrée sur l’importance et l’impact positif d’une éducation en présentiel.

Dès mars 2020, alors que les frontières se ferment et que les pays s’isolent pour se protéger du virus du COVID-19, les écoles désertées mettent en place des cours à distance pour permettre aux élèves de poursuivre leur année scolaire. Ces cours, qui impliquent un changement radical de méthodologie d’enseignement et d’outils pédagogiques, ont un fort impact sur la plupart des classes et promotions de 2020 et 2021. C’est cet impact que le P. Imad Twal, à travers une étude effectuée à l’échelle des 7 984 élèves des écoles du LPJ de Jordanie, a tenté de définir.

« Bien que nos écoles se doivent de suivre les politiques du Ministère de l’éducation et n’ont pas leur mot à dire dans le format que prendra les cours dans le futur, j’espère que les résultats de cette étude permettront une prise de conscience plus grande des parents et des professeurs concernant l’impact de ces différentes méthodologies sur nos élèves, » explique le P. Imad. « Il ne s’agit pas d’une étude qui se contente d’indiquer les résultats des analyses quant aux différentes méthodes d’éducation ; elle met aussi en avant de possibles explications concernant ces résultats, et fournit de potentielles solutions pour pallier à l’impact de la crise sanitaire sur nos élèves. »

Cette étude, qui couvre la période de 2020-2021, est disponible en arabe et en anglais et peut être consultée ci-dessous.