Beta Version

Les évêques de la Coordination de Terre Sainte publient leur déclaration finale après leur visite auprès des chrétiens locaux

Publié le: January 16 Thu, 2020

Les évêques de la Coordination de Terre Sainte publient leur déclaration finale après leur visite auprès des chrétiens locaux Available in the following languages:

DECLARATION – Du 11 au 16 janvier 2020, les évêques de la Coordination de Terre Sainte ont effectué leur visite annuelle auprès des chrétiens locaux de Gaza, Jérusalem-Est et Ramallah. A l’issue de cette visite, les évêques ont rédigé une déclaration dans laquelle ils expriment leurs préoccupations et leurs espoirs, exhortent les gouvernements à prendre la responsabilité de faire respecter le droit international et de protéger la dignité humaine, et invitent les fidèles chrétiens du monde entier à prier pour la situation.

Coordination Terre Sainte 2020

Nous ne devons pas ignorer la voix des peuples de Terre Sainte

Chaque année, nous venons rencontrer et écouter les peuples de Terre Sainte. Nous sommes inspirés par leur résilience et leur foi dans une situation qui s’aggrave.

Dans leur récent et puissant message, les évêques catholiques locaux ont déploré l’incapacité de la communauté internationale à contribuer à l’établissement de la justice et de la paix ici, sur le lieu de naissance du Christ1.  Nos gouvernements doivent faire davantage pour assumer leurs responsabilités en matière de respect du droit international et de protection de la dignité humaine. Dans certains cas, ils sont devenus activement complices des maux du conflit et de l’occupation.

Les évêques locaux ont également alerté sur le fait que « l’espoir dans une solution durable s’évanouit de plus en plus ». Nous avons été les témoins directs de cette réalité, en particulier de la façon dont la construction des colonies et du mur de séparation détruit toute perspective de deux états vivant en paix côte à côte.

Dans le même message, les évêques locaux ont tirer la sonnette d’alarme sur les conditions de vie qui deviennent “de plus en plus insupportables”. Une réalité qui est cruellement visible en Cisjordanie, où nos frères et sœurs sont privés des droits les plus élémentaires, y compris la liberté de mouvement. A Gaza, les décisions politiques de toutes les parties ont abouti à la création d’une prison à ciel ouvert, à des violations des droits de l’homme et à une profonde crise humanitaire. Nous avons été accueillis par des familles dont l’objectif est désormais la survie au quotidien et dont les aspirations ont été réduites au strict nécessaire, comme l’électricité et l’eau potable.

Au milieu de tout cela, nous sommes émus par le sacrifice des religieuses, des laïcs et des prêtres qui tendent la main à toutes les parties afin de construire un avenir meilleur pour tous. Ils offrent des services vitaux, en particulier dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et des soins aux personnes les plus vulnérables. Nous rendons grâce pour leur témoignage.

Nous encourageons les chrétiens de nos propres pays à prier pour cette mission et à la soutenir. L’augmentation du nombre de pèlerins en Terre Sainte est encourageante et nous demandons à ceux qui viennent de s’assurer qu’ils rencontrent les communautés locales.

En même temps, nous implorons nos gouvernements, afin que ces derniers contribuent à la l’élaboration d’une nouvelle solution politique enracinée dans la dignité humaine pour tous. Si, en définitive, cette solution doit être façonnée par les peuples de Terre Sainte dans le cadre d’un dialogue, il est urgent que nos pays jouent leur rôle:

  • En insistant sur l’application du droit international
  • En suivant l’exemple du Saint-Siège dans la reconnaissance de l’État de Palestine
  • En répondant aux préoccupations de sécurité d’Israël et au droit de tous à vivre en sécurité
  • En rejetant le soutien politique ou économique aux colonies israëliennes
  • En s’opposant résolument aux actes de violence ou aux violations des droits de l’homme par l’une ou l’autre des partieE

En prenant ces mesures, la communauté internationale peut se montrer véritablement solidaire des Israéliens et des Palestiniens qui refusent d’abandonner leur lutte non violente pour la justice, la paix et les droits de l’homme.

Nous prions pour la paix à Jérusalem.

L’Évêque Declan Lang (Président de la Coordination de Terre Sainte)

Angleterre et Pays de Galles

L’Évêque Udo Bentz

Allemagne

L’Évêque Timothy Broglio

États-Unis d’Amérique

L’Évêque Peter Bürcher

Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède

L’Évêque Rodolfo Cetoloni

Italie

L’Évêque Christopher Chessun

Église d’Angleterre

Archevêque Richard Gagnon

Canada

L’Évêque William Kenney

Angleterre et Pays de Galles

L’Évêque Alan McGuckian

Irlande

L’Évêque William Nolan

Écosse

L’Évêque Marc Stenger

France

L’Évêque Noel Treanor

Irlande

L’Évêque Joan Enric Vives Sicilia

Espagne

Père Antonio Ammirati

Conseil des Conférences épiscopales d’Europe

Dr Erwin Tanner

Suisse

Des photos de la Coordination Terre Sainte 2020 sont disponibles sur : flickr.com/photos/catholicism

Photo de couverture: © Mazur/cbcew.org.uk


1   “Les récents développements dans le contexte palestino-israélien, les pertes de vies humaines, la disparition progressive de l’espoir d’une solution durable et l’échec de la communauté internationale à faire appliquer le droit international pour protéger les peuples de cette terre de la lutte et du désespoir, ont atteint un point où nous sommes les témoins d’une augmentation de l’extrémisme et de la discrimination. Même ceux qui se présentaient autrefois comme les gardiens de la démocratie et les promoteurs de la paix, sont devenus des courtiers de pouvoir et des participants partisans au conflit”.  Déclaration de l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte 20 mai 2019