Les fidèles réunis dans l'église Notre-Dame de Fatima à l’occasion d’une visite pastorale

Par: Rula Shomali/ LPJ - Publié le: June 24 Wed, 2020

Les fidèles réunis dans l'église Notre-Dame de Fatima à l’occasion d’une visite pastorale Available in the following languages:

BEIT SAHOUR - Un grand nombre de fidèles s'est réuni le dimanche 21 juin 2020 en l'église Notre-Dame de Fatima pour accueillir Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, lors d'une visite pastorale à la paroisse.

Après trois mois de fermeture des lieux des cultes dans le cadre des restrictions imposées pour lutter contre la propagation du Coronavirus à Bethléem, les fidèles, vêtus de masques, se sont joyeusement rendus à l'église Notre-Dame de Fatima. Il y a un mois pourtant, le Père Issa Hijazin a pu se coordonner avec les fidèles pour prier à l'église pendant différents jours et heures, après que les restrictions aient été assouplies.

Présidée par Mgr Pizzaballa, la messe a été concélébrée par Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine, ainsi que le père Issa Hijazin, curé de la paroisse, le père Ibrahim Shomali, le père Elias Tabban, et le père Mamdouh Abu Saada, en présence d'un bon nombre de paroissiens, des Sœurs du Rosaire, mais aussi des scouts qui ont préparé la messe et accueilli les fidèles dans l'entrée de l'église, distribuant des masques et des désinfectants pour les mains et veillant à ce que les gens soient assis à une bonne distance les uns des autres.

Dans son homélie, l'Administrateur Apostolique a exprimé sa joie d'être parmi les paroissiens de Beit Sahour. Il a commenté l'évangile du dimanche, a demandé aux fidèles d'écouter la voix de Dieu et ce qu’Il a préparé pour nous, et leur a demandé d'être courageux.

À la fin de la célébration, Mgr Pizzaballa, précédé par le groupe des scouts, s'est rendu à la salle paroissiale accompagné des fidèles. Les paroissiens ont pu exprimer leurs inquiétudes et leurs préoccupations concernant la situation générale due à l'épidémie de COVID-19 dans la région et aux fermetures qui en découlent. Ils ont également évoqué la détérioration de la situation économique dans la région de Bethléem, une région qui dépend fortement du tourisme.