Ordination diaconale au séminaire Redemptoris Mater : Se mettre au service de la Parole et de l’Eglise dans la confiance

Publié le: December 11 Tue, 2018

Ordination diaconale au séminaire Redemptoris Mater : Se mettre au service de la Parole et de l’Eglise dans la confiance Available in the following languages:

KORAZIM – Le 7 décembre2018, veille de la fête de l’Immaculée Conception de Marie, dans l’église des douze apôtres de la Domus Galilaeae à Korazim, le séminariste espagnol Javier Martínez Alcalá, du séminaire Redemptoris Mater de Galilée, a été ordonné diacre pour le Patriarcat latin de Jérusalem des mains de Mgr Pierbattista Pizzaballa.

 

L’ordination diaconale de Javier Martínez Alcalá de ce 7 décembre 2018 a rassemblé bon nombre de fidèles, de personnalités et d’amis, parmi eux, l’équipe responsable du Chemin néo-catéchuménal en Terre sainte et dans la région du Golfe, les dirigeants des communautés de Galilée et de Jaffa à Tel-Aviv, les communautés de Tarshiha et de Kafar Yasif, où le nouveau diacre achève son parcours de formation permanente à la foi.

D’autre part, parmi les prêtres concélébrant, le père Rafiq Nahra, vicaire patriarcal du vicariat de Saint-Jacques,le père Ibrahim Shomali, chancelier du diocèse, le père Issa Hijazeen, vice-recteur du séminaire de Beit Jala avec quelques professeurs, et de nombreux autres prêtres du Patriarcat latin, du diocèse gréco-catholique d’Akko et de Nazareth et le curé gréco-orthodoxe de Kafar Yasif entouraient Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, qui a présidé la célébration. En outre, des religieux consacrés du monastère des Béatitudes et de Shefa’amr ont pris part à l’événement, ce dernier accompagnant également des paroissiens de la paroisse latine de Saint-Joseph, où Javier accomplit son service diaconal.

La solennité de l’Immaculée Conception de Marie, qui revêt une importance particulière pour le Chemin néo-catéchuménal, a également enrichi l’événement. C’est en effet ce jour-là, il y a cinquante ans, que la fondatrice espagnole Kiko Arguello, a reçu, l’inspiration de démarrer un parcours d’initiation chrétienne à accomplir en communauté « qui, à l’instar de la Sainte Famille de Nazareth, vit dans l’humilité, la simplicité et la louange, et où l’autre est le Christ ».

Les lectures de la liturgie de la solennité mariale, parfaitement adaptés à l’événement, ont nourri l’homélie de Mgr Pierbattista, centrée sur le thème de l’élection et du rôle du disciple. Le prélat a proposé tout d’abord une réflexion sur l’importance de la Parole de Dieu dans le dialogue entre les fidèles et le Seigneur, fondement de la vie chrétienne, axée sur l’initiative de Dieu. Cette initiative trouve son apogée dans l’annonce de l’Ange à Marie, « qui ne ferme pas le dialogue avec Dieu, mais reste ouverte à la grâce ». Le dialogue de Marie avec l’ange est en fait une image du dialogue de Dieu avec l’homme, il ne s’arrête jamais malgré le péché, puisque Dieu aime profondément l’homme et ne le laisse jamais seul. L’archevêque a ensuite noté que « toute l’histoire biblique, mais aussi toute notre histoire, tourne autour de la question de Dieu à l’homme : « Où es-tu? », cœur de la rencontre avec Dieu, dont les Écritures offrent une synthèse merveilleuse dans l’histoire de la chute d’Adam et Eve.

Ensuite, l’Administrateur Apostolique a poursuivi avec une réflexion adressée au nouvel ordonné : « Le jour de ton ordination diaconale, la liturgie te dit que tu es ici par la grâce de Dieu, à travers son intervention, parce que cette question ‘Où es-tu ?’ t’a également été posée à travers la Parole de Dieu, à travers une Eglise composée de vrais gens, par ailleurs, a-t-il ajouté, tu as sûrement aujourd’hui dans ton cœur quelques craintes et tremblements à propos de ton avenir, mais cette Parole t’invite à la confiance : de même que le Seigneur t’a amené ici, de même, Il ne t’abandonnera pas.»

À la fin de son homélie, Mgr Pizzaballa s’est à nouveau adressé à Javier : « Sois un serviteur de l’Église, et que toute ta vie soit, dans la confiance, au service de la Parole de Dieu qui t’a touché. Puisses-tu témoigner pleinement de ce que tu es et de Celui à qui tu appartiens ! ». À la fin de la célébration, l’archevêque a salué le père Francesco Voltaggio, recteur du séminaire, et tous ceux qui travaillent à ses côtés et les a remerciés pour le travail de formation puis il s’est tourné vers le père Rino Rossi, directeur du Domus Galilaeae, et l’a remercié pour sa mission d’accueil et d’évangélisation.

Paolo Alfieri