Pèlerinages en Terre Sainte, mise à jour des protocoles sanitaires

Par: Florence Budry/lpj.org - Publié le: October 01 Fri, 2021

Pèlerinages en Terre Sainte, mise à jour des protocoles sanitaires Available in the following languages:

TERRE SAINTE – Après des mois de fermeture totale, mettant l’industrie du tourisme à genoux, tant en Israël que dans les Territoires palestiniens occupés, une réouverture progressive aux voyageurs se dessine avec l’autorisation d’entrer en Israël pour les groupes de 5 à 30 personnes, en voyage organisé, à partir du 19 septembre 2021.

Si les conditions d’entrée en Israël exigent toujours une certaine motivation de la part des voyageurs, pour les milliers de familles qui vivent habituellement du tourisme en Terre Sainte, cette nouvelle tant attendue depuis le début de la pandémie vient après bien des espoirs déçus et n’annonce pas encore aujourd’hui le retour massif des pèlerins et touristes.

En mai 2021, après sa campagne de vaccination éclair, l’État d’Israël rouvrait timidement ses frontières aux groupes de voyageurs, après que le trafic aérien ait repris faiblement quelques semaines auparavant.

Respectant un protocole sanitaire extrêmement contraignant, et uniquement dans le cadre de voyages organisés, environ 2000 touristes, pour la plupart en provenance des Etats-Unis et d’Europe, un nombre difficilement comparable avec les millions de pèlerins annuels d’avant la pandémie, se sont rendus en Terre Sainte jusqu’au 11 aout 2021.

A cette date, alors que les réservations reprenaient enfin de façon plus marquée, les autorités israéliennes ont suspendu à nouveau cette autorisation en raison d’un très fort taux de contamination au variant Delta dans l’ensemble de la région. Immédiatement, y compris pour des séjours à des dates fort éloignées, les annulations se sont succédées, anéantissant toutes les espérances.

Le 4 septembre 2021, le Gouvernement israélien redonnait un peu d’oxygène aux professionnels du tourisme avec un nouvel assouplissement :

A compter du 19 septembre 2021, les groupes de touristes sont à nouveau autorisés à entrer en Israël sous condition :

  • Arrivées uniquement autorisées par avion ;
  • Autorisation réservée aux membres d’un voyage organisé constituant un groupe de 5 à 30 personnes, voyageant à l’aller et au retour sur les mêmes vols, et accueillis par une agence de voyage locale agréée par le gouvernement israélien.  

Aujourd’hui, seules les agences israéliennes et les voyagistes palestiniens de Jerusalem - Est enregistrés auprès du ministère du Tourisme israélien disposent donc de cette possibilité, les tour operateurs implantés dans les Territoires palestiniens occupés, y compris à Bethléem, en sont malheureusement toujours exclus.

Les voyageurs en provenance de pays figurant encore sur la liste rouge du ministère de la Santé israélien ne sont pas autorisés à bénéficier de cet aménagement.

Chaque voyageur membre de ce groupe doit également :

  • être titulaire d’un passe sanitaire attestant d’un protocole vaccinal complet en cours de validité (les jeunes enfants non vaccinés ne sont donc pas autorisés à entrer en Israël ; NB : tous les vaccins ne sont pas reconnus par les autorités israéliennes),
  • être détenteur d’un test PCR négatif effectué moins de 72 h avant le départ,
  • avoir rempli un formulaire en ligne (individuel) moins de 24h avant le départ transmis par l’agence de voyage ou la compagnie aérienne,
  • accepter de se soumettre à l’aéroport Ben Gourion à un autre test PCR (environ 20 € si prépayé –  inscription en ligne par l’agence de voyage/tour opérateur),
  • faire la preuve d’une assurance santé valable en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés pour toute la durée du séjour et couvrant également les pathologies liées à la Covid 19.

L’utilisation de transports en commun et de taxi n’étant pas autorisée à la sortie de l’aéroport pour les arrivants, les voyageurs, sous la responsabilité du voyagiste, doivent être amenés dans un véhicule dédié sur leur lieu de résidence. Ils sont tenus d’y demeurer jusqu’à la réception du SMS indiquant à chacun que le test PCR effectué à l’aéroport est négatif. La réception de ce message marque la fin de l’isolement obligatoire (dans les 24 heures qui suivent l’arrivée).

Si l’un des membres du groupe était testé positif, lui seul serait soumis à l’isolement, avec en outre la possibilité de contester ce résultat (sérologie) et de circuler à nouveau dès le premier test négatif.

Une fois cette contrainte levée, les conditions de circulation restent les mêmes qu’avant la pandémie même si malheureusement, la règlementation sanitaire actuelle ne permet toujours pas de passage frontalier terrestre entre la Jordanie et Israël pour les voyageurs.

En ce début d’automne, les conditions météorologiques sont idéales, les tarifs n’ont jamais été aussi attractifs, et l’absence d’un tourisme de masse garantit une expérience esthétique et spirituelle unique sur tous les sites notamment religieux. Sur place, l’ensemble des acteurs du tourisme réserve aux visiteurs un accueil à la hauteur de leurs efforts et de ces si longs mois de séparation.


Tous nos remerciements à M. Tony Khashram, Président de la Holy Land Incoming Tour Operators Association (HLITOA) et PDG de l’agence Aeolus Tours-Jerusalem ainsi qu’à M. Fabien Safar, fondateur et directeur de l’agence Terradeitours, pour leur aide précieuse lors de la rédaction de cet article.