Réflexions depuis la Terre Sainte : nous savons que ces épreuves font partie de notre foi chrétienne

Par: Sami El-Yousef - Publié le: April 05 Tue, 2022

Réflexions depuis la Terre Sainte : nous savons que ces épreuves font partie de notre foi chrétienne Available in the following languages:

Réflexions depuis la Terre Sainte

Il y a deux ans, le 11 mars 2020, le monde est passé en mode crise lorsque l'Organisation mondiale de la Santé a officiellement déclaré que le Covid-19 était une pandémie. L'inconnu qui accompagnait cette déclaration, notamment les fermetures et les restrictions de voyage, a paralysé le monde ! Ce n'est que maintenant que la vie revient à une certaine normalité, et il est très rafraîchissant de voir à nouveau des pèlerins dans les rues de Jérusalem. Il est également très rafraîchissant de voir que l'année scolaire en cours, qui est sur le point de s'achever, s'est déroulée principalement en classe plutôt qu'à travers l'expérience virtuelle très difficile de l'année précédente. Il y a donc beaucoup de raisons d'être reconnaissant en cette période de carême, qui mène à la semaine sainte et aux célébrations de Pâques. D'une manière magnifique, ce mois n'est pas seulement un temps de célébration pour la foi chrétienne, mais aussi pour nos frères et sœurs musulmans qui observent le mois sacré du Ramadan, ainsi que pour nos frères et sœurs juifs qui observent les célébrations de la Pâque. Ainsi, Jérusalem sera sans aucun doute très animée dans les semaines à venir, chaque religion célébrant selon ses propres traditions, dans les espaces qui lui sont réservés, et nous espérons que les célébrations se dérouleront dans la paix et la dignité.

Une visite de trois jours à Gaza a eu lieu la semaine dernière pour assurer le suivi de notre travail sur place et être en solidarité avec notre petite, mais très active, communauté locale.  Notre projet phare à Gaza, la création d'emplois, continue de fournir une expérience merveilleuse et un revenu digne à plus de 65 personnes sur place. De même, la mise en œuvre des projets d'investissement très retardés est presque terminée, permettant d'étendre et d'améliorer les installations sur différents sites. La délivrance de plus de 700 permis à des membres de la communauté chrétienne pour une période de près de trois mois a été un motif de grande célébration pour une communauté qui a le sentiment de vivre dans une grande prison. Espérons que la situation de l'autre côté de la frontière restera calme afin que nos frères et sœurs de Gaza puissent profiter de leur présence à Jérusalem lors des prochaines festivités de Pâques.

La Direction des écoles palestiniennes a récemment organisé une conférence de trois jours sur le renforcement des capacités destinée à tous les enseignants et au personnel. Les sentiments d'engagement, de loyauté et de dévouement ressentis au cours de cet évènement sont un grand réconfort, car nos élèves sont entre de bonnes mains. Non seulement nous avons pu mettre en œuvre de nombreux projets d'investissement et d'amélioration des équipements et du mobilier dans un certain nombre d'écoles au cours de l'année, mais la passion des enseignants pour améliorer leurs compétences et participer à divers programmes de renforcement des capacités était tout simplement époustouflante.

Nos églises et centres pastoraux ont également repris vie avec des activités organisées à tous les niveaux, qu'il s'agisse de l'aumônerie des jeunes, des programmes de l'école du dimanche, des programmes catéchétiques, des activités scoutes, des retraites spirituelles et des visites de Lieux Saints. Même le Vicariat pour les Migrants et les demandeurs d'Asile a fait part de dizaines de baptêmes, de premières communions et de mariages, soulignant à quel point ses membres restent liés à l'Église malgré les conditions difficiles auxquelles ils sont confrontés et le fait qu'ils sont parfois contraints de vivre en marge de la société.

Il y a certainement eu une grande surcharge de travail pour les différents programmes humanitaires, étant donné la pandémie et les difficultés économiques qui en découlent. Cependant, grâce à la générosité de nos donateurs, nous avons reçu 50 % de fonds supplémentaires par rapport à ce qui avait été promis et budgété, ce qui nous a permis de toucher 4 465 bénéficiaires au cours des 12 derniers mois. Ceci sans compter les plus de 20 000 bénéficiaires des fonds de l'appel Covid-19 qui arriveront bientôt à terme. L'un des grands développements de ces derniers mois a été le lancement du projet AFAQ, en partenariat avec l'Université de Bethléem, qui vise à donner des moyens d'action et des solutions durables à long terme aux personnes qui se sont retrouvées au chômage chronique en raison de la pandémie ou pour d'autres raisons. La demande concernant les diverses possibilités de renforcement des capacités a dépassé toutes nos attentes.

En ce qui concerne l’ennuyeuse restructuration administrative et financière, notre dernière série d'états financiers audités montre que non seulement nous avons considérablement réduit notre déficit et nos dettes à long terme, mais que nous avons également réussi à réduire les dépenses et à offrir à notre personnel une modeste augmentation après un gel de trois ans. D'autre part, la nomination de deux nouveaux évêques, le P. Jamal Daibes comme Vicaire pour la Jordanie et le P. Rafic Nahra comme Vicaire pour Israël, est une cause de grand optimisme car, avec les autres Vicaires, nous sommes bien placés pour amener la LPJ à son prochain niveau de développement. Nous sommes prêts à relever les nombreux défis qui nous attendent !

Malgré la nature très positive de mes réflexions, notre longue expérience de vie en Terre Sainte nous a appris qu'il y aura beaucoup de problèmes et de revers à venir, qu'ils soient administratifs, financiers, politiques ou sociaux. D'ailleurs, la violence et la contre-violence de ces derniers jours nous le rappellent avec force. Cependant, dans l’Espérance et dans la Foi, nous avons également appris à faire face à ces situations, à rester positifs et à savoir que ces épreuves font partie de notre foi chrétienne. Alors que nous nous préparons à participer à la procession du dimanche des Rameaux et à raconter les diverses célébrations de la Semaine sainte à Jérusalem, nous nous rappelons également la chance que nous avons de vivre si près de l'endroit où tout a commencé et de marcher dans les mêmes ruelles étroites où notre Seigneur Jésus-Christ a un jour posé le pied. Si cela n'est pas une raison suffisante pour être optimiste et célébrer, alors rien d'autre ne l'est.

Je vous remercie tous pour vos prières et votre soutien continus et vous adresse mes meilleurs vœux pour le reste de la période de carême. Je vous souhaite à tous de joyeuses Pâques en avance !

Sami El-Yousef

Administrateur général

4 avril 2022