Rencontre entre le Patriarche latin de Jérusalem et le prêtre qui rédige dans la langue du Christ

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: March 14 Mon, 2022

Rencontre entre le Patriarche latin de Jérusalem et le prêtre qui rédige dans la langue du Christ Available in the following languages:

JERUSALEM - Samedi 14 mars, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, a rencontré Dayroyo Boulos Khano, un moine syrien spécialisé dans la calligraphie qui a rédigé l'Evangile dans la langue de Jésus.

Dayroyo Boulos Khano est né en 1987. À douze ans, il entre au monastère syriaque orthodoxe de Saint-Marc, situé dans la vieille ville, et dont on dit qu'il est construit sur l'ancien emplacement de la maison de Marie, mère de Saint Marc. (Certains pensent également que c'est sur ce site qu'a eu lieu la Cène, bien que d'autres croient qu'elle s'est déroulée au Cénacle, sur le Mont Sion). Dayroyo Boulos a ensuite rejoint le séminaire Maarrat Saidnaya (Damas) et a terminé ses études en 2008. Il a été ordonné moine un an plus tard et prêtre deux ans plus tard. 

Également connu sous le nom de Pr. Boulos Khano, Dayroyo Boulos a appris à maîtriser la calligraphie et la langue araméenne - la langue du Christ - au cours de ses études. Cherchant désormais à préserver ce précieux héritage linguistique, il s'en sert pour produire différentes œuvres d'art et créations illustrées par des prières en araméen. En 2020, il commence également à rédiger l'évangéliaire dans cette langue, et termine ce travail un an plus tard, en février 2021.

"C'est une œuvre très sainte, importante pour toutes les Eglises et pour tous les chrétiens, car elle nous rappelle nos origines et nos racines", a déclaré Mgr Pizzaballa. "Nous en avons besoin, surtout ici en Terre Sainte. J'espère donc que le Pr. Boulos continuera à écrire et à offrir à toutes nos communautés chrétiennes son œuvre importante qui nous relie, nous et notre présent à notre histoire."